Des soldats allemands à la cérémonie du 8 mai 1945

Aujourd'hui et pour la première fois, la France et l'Allemagne ont célébré ensemble le 70e anniversaire de la fin de la Seconde Guerre mondiale, à Lyon, place Bellecour. Slogan du jour : "Lyon capitale de la Résistance, Lyon capitale de la Réconciliation"

Cette année le général de corps d’armée et gouverneur militaire de Lyon (depuis août 2014), Pierre Chavancy, a présidé la cérémonie aux côtés du général de brigade Marc Rudkiewicz, commandant de la brigade franco-allemande (BFA). Si le 8 mai 1945 représente à l'origine la capitulation de l'Allemagne, elle a été rebaptisée par la Ville de Lyon "journée de réconciliation". Et, pour illustrer cette "réconciliation" entre la France et l'Allemagne, Lyon a aussi accueilli des réservistes allemands du Land de Hesse, l'école franco-allemande (EFA) du Cannet des Maures (Var) et le consul général d'Allemagne Klaus Ranner. En tout, près de 300 militaires aux bérets bleus et rouges. "C'est un moment historique pour la ville de Lyon, capitale de la Résistance et de la Réconciliation", assure le consul général d'Allemagne. Selon lui, "le 8 mai doit nous encourager à prendre la liberté dans nos mains, côte à côte, épaule contre épaule". Car, "c'est d'abord au sein de son peuple que le IIIe Reich fit ses premières victimes", a tenu à souligner le sénateur-maire Gérard Collomb dans son discours.

Une commémoration à la gloire de l'Europe

"Symboliquement cette journée représente l'avenir de l'Europe" a déclaré le Général Eckart Klink, homologue allemand de Pierre Chavancy.

En effet, la commémoration était l'occasion de célébrer l'union entre la France et l'Allemagne. Et pour cause, le maire de Lyon a consacré la fin de son discours aux défis économiques et sociaux que vont devoir relever le couple franco-allemand Merkel/Hollande à l'avenir. "L'Allemagne et la France sont un vieux couple" a assuré Klaus Ranner. Poursuivant, "Si l'on considère que le traité de l'Elysée a marqué l'union de nos deux pays, alors l'Allemagne et la France ont déjà vécu leurs noces d'or !" Aussi pour Pierre Chavancy, "le slogan de la journée - Lyon capitale de la Résistance, Lyon capitale de la Réconciliation - ne pouvait se concrétiser que par la présence des soldats français et des soldats allemands derrière les mêmes drapeaux" en ce jour de fête nationale.

Pour célébrer la victoire du 8 mai 1945, et cette "réconciliation", des stands et animations autour de la guerre (les différentes rations de survie, tanks, etc.) sont installés place Bellecour jusqu'à 17h.

à lire également
Dans son classement des villes en fonction de leur action pour la qualité de l'air, Greenpeace lançait un avertissement à Lyon qui prépare la construction d'une nouvelle autoroute urbaine. L'ONG condamne le "greenwashing" et "l'écocide" de Gérard Collomb qui prétend que son projet serait "écologique".
d'heure en heure
d'heure en heure


derniers commentaires
Faire défiler vers le haut