Police illustration. (Photo by DENIS CHARLET / AFP)

Des policiers pris pour cible à Rillieux-la-Pape

La commune de Rillieux-la-Pape, installée en périphérie de Lyon, a une nouvelle fois été le théâtre de violences. Des policiers ont été pris pour cibles, le 27 mai, par plusieurs personnes. 

Après plusieurs incidents ces derniers mois, la commune de Rillieux-la-Pape a connu de nouvelles violences urbaines le 27 mai, vers 19 heures. À la suite de la verbalisation d’un résidant du quartier, plusieurs policiers ont été pris à partie, avenue des Nations, par un groupe d’une vingtaine de jeunes rassemblés au pied d’un immeuble. Après avoir reçu des insultes, les agents ont procédé au contrôle d’un second individu, âgé de 17 ans, qui diffusait un morceau de rap anti-police. 

C’est à ce moment-là que la situation a commencé à déraper, le premier individu contrôlé repoussant alors un policier tout en "le menaçant violemment". Pendant que le second se postait devant un autre agent " prêt à en découdre", et qu’un troisième homme lui attrapait le bras. Une mère de famille, de 41 ans, s’est alors interposée au milieu de l’échauffourée, allant jusqu’à porter un coup de poing dans l’épaule d’un des policiers avant de tenter de lancer une bouteille dans leur direction. 

Cinq suspects interpellés

La situation devenant de plus en plus incontrôlable, alors qu’un cinquième individu déclarait que "le secteur leur appartenait", les forces de l’ordre ont fait usage de gaz lacrymogène pour disperser le groupe et rejoindre leurs véhicules. L’un des policiers a alors été pris pour cible par des jets de pierre, qui l’ont touché au bras sans le blesser précise la DDSP (Direction départementale de la sécurité publique). 

Les policiers impliqués dans cet incident ont déposé plainte et la Sûreté départementale a pu interpeller, le 8 juin, cinq suspects. Ils ont été placés en garde à vue et ont reconnu une partie des faits lors de leur audition. 

Le mineur impliqué devait être présenté devant le juge des enfants ce mercredi, et les trois majeurs ont fait l’objet d’une procédure de comparution immédiate. Le cinquième suspect a été relâché, les faits le concernant n’étant pas suffisamment caractérisés.

Lire aussi : Près de Lyon : le maire de Rillieux appelle à la responsabilité des habitants après les violences urbaines

Laisser un commentaire

Faire défiler vers le haut