David Kimelfeld © Antoine Merlet
David Kimelfeld © Antoine Merlet

David Kimelfeld dénonce une vision "anti-entreprise" de la Métropole de Lyon

Les concertations sur le contenu du PLU-H débutent ce mardi. L'ex président de la Métropole de Lyon s'inquiète de la volonté des écologistes qui veulent limiter la place des entreprises dans les projets urbains.

Aujourd'hui commencent les concertations du Plan Local d'Urbanisme pour la Métropole de Lyon et d'Habitat (PLU-H) de la Métropole de Lyon. David Kimelfeld, ancien président de la Métropole, met en garde la majorité écologiste du Conseil : "il ne faut pas faire du PLU-H un outil pour limiter la création d’emplois dans notre Métropole."

Pour rappel, le plan permet en autres questions, de déterminer combien d'entreprises seront engagées dans les projets futurs de développements urbains. David Kimelfeld réagit ainsi après que la vice-présidente de la Métropole en charge de l'urbanisme, Béatrice Vessiller, a émis dans le Progrès le souhait de la majorité de brider la place des entreprises dans le PLU-H.

David Kimelfeld et son groupe "les Progressistes" dénoncent ainsi "une vision anti-entreprises qui est en parfait décalage avec les initiatives pour la relance de nos territoires et le pays." Il martèle aussi : "Refuser des entreprises, c’est refuser de nouveaux emplois pour nos habitants, qui l’ont parfois perdu au cours de cette crise, c’est refuser de nouveaux stages et de nouvelles opportunités d’apprentissage pour insérer nos jeunes".

La fin de la concertation est prévue pour le 20 mai.

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut