Photo d’archives. @Marie de Monterno

Crise du pouvoir d’achat : plusieurs milliers de personnes mobilisées à Lyon

Ce jeudi 29 septembre, entre 3 500 et 7 000 manifestants ont défilé dans les rues de Lyon pour demander "des augmentations significatives face à la hausse des prix" et pour "combattre" plusieurs réformes à venir du gouvernement. 

À l'appel de plusieurs syndicats, un mouvement de grève touchait différents secteurs à l'échelle nationale ce jeudi 29 septembre pour appeler à une hausse des salaires et de meilleures conditions de travail. À Lyon, pour cette première journée de mobilisation interprofessionnelle depuis la rentrée entre 3 400 manifestants, selon la préfecture, et 7 000, selon la CGT, ont manifesté entre la Manufacture des Tabacs et la place Bellecour dans une ambiance calme, malgré les intempéries qui ont émaillé la journée de ce jeudi. 

Au mot d'ordre initial réclamant une hausse des rémunérations face à une inflation inédite (+5,9% en août), se sont ajoutés les dossiers des retraites et du chômage, qui doivent faire l’objet de réformes de la part du gouvernement. Dans le même temps, la Première ministre, Élisabeth Borne, a annoncé jeudi à l'AFP que le gouvernement allait ouvrir un nouveau cycle de concertations en vue d'adopter un projet de loi "avant l'hiver", permettant une entrée en vigueur à l'été 2023 d'une réforme prévoyant le "report progressif de l'âge de départ" jusqu'à 65 ans en 2031.

Tous les syndicats (CFDT, CGT, FO, CFTC, CFE-CGC, FSU, Solidaires et Unsa) doivent se retrouver au siège de l'Unsa le 3 octobre. Il s'agira de discuter "des modalités pour poursuivre ce mouvement", selon le secrétaire général de la CGT, Philippe Martinez, qui plaide pour l'unité "la plus large possible".

Lire aussi :À Lyon, de nombreux établissements scolaires touchés par l'appel à la grève ce jeudi

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut