Le centre de vaccination de Lyon à Gerland © Antoine Merlet

Covid-19 : en France, une vaste étude sur 22 millions de personnes confirme la grande efficacité des vaccins

La vaccination contre le covid-19 réduit de 90 % le risque de formes graves, c'est-à-dire l'hospitalisation et le décès chez les plus de 50 ans  selon une vaste étude en France portant sur 22 millions de personnes.

Une vaste étude a été réalisée en France par des chercheurs de la structure Epi-Phare, qui associe l'Assurance maladie (Cnam) et l'Agence du médicament (ANSM), entre le 27 décembre 2020 (date du début de la vaccination en France) et le 20 juillet dernier. Les chercheurs ont comparé les données de 11 millions de personnes vaccinées de plus de 50 ans contre le covid-19 avec celles de 11 millions de personnes non vaccinées toujours de plus de 50 ans.

"Les personnes vaccinées ont 9 fois moins de risque d'être hospitalisées"

"Les personnes vaccinées ont 9 fois moins de risque d'être hospitalisées ou de décéder de la Covid-19 que les personnes non vaccinées", résumé l'épidémiologiste Mahmoud Zureik, directeur de la structure Epi-Phare, à l'AFP. L'étude autour de 22 millions de personnes est l'une des plus larges du monde. Des résultats similaires ont été analysés au Royaume-Uni ou aux Etats-Unis. Les chercheurs observent, à partir du 14e jour après l'injection de la deuxième dose, "une réduction du risque d'hospitalisation supérieure à 90 %".

Cette étude portait uniquement sur l'efficacité des vaccins contre les formes graves, les hospitalisations, les réanimations et les décès. Par sur l'infection du virus. Eviter les formes graves est "l'objectif majeur de santé publique", dixit le Pr Zureik : "Une épidémie sans forme grave n'est plus une épidémie".

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut