velo4x4©Pluquet et Maxppp

Cours Gambetta : une nouvelle piste cyclable "accidentogène"

La grogne monte chez les cyclistes lyonnais depuis que la Métropole a réduit la largeur de la bande cyclable du cours Gambetta pour créer une troisième voie de circulation. Selon l'association la Ville à Vélo soutenue par EELV, la nouvelle piste met en danger les cyclistes.

Cours Gambetta, où des centaines de cyclistes passent chaque jour au milieu du trafic lyonnais, la piste cyclable a été réduite pour permettre la création d'une troisième voie de circulation. L'association la Ville à Vélo, soutenue par EELV dénoncent une mise en danger des cyclistes et appellent à la mobilisation ce jeudi 26 avril. "La vie des cyclistes vaut plus qu'une 3e voie !", lance l'association, qui explique que "cette bande, auparavant peu confortable compte tenu du fort trafic vélo, est dans sa version réduite de 25 %, véritablement dangereuse pour ces utilisateurs". Ils assurent avoir tenté d'interpeller la métropole et la ville sur ces aménagements, sans obtenir gain de cause.

Pour appuyer leur dénonciation, ils rappellent que le cours Gambetta est "le 1er axe cyclable de la Métropole", et que "les cyclistes y représentent 30 % du trafic total". Véronique, qui prend le vélo tous les jours sur le cours se dit très inquiète des conséquences de cet aménagement, "C'est extrêmement accidentogène, on ne peut même pas passer à une voiture et un vélo !" déplore-t-elle. "J'ai très peur qu'il y ait des accidents sur cette portion, avec ce nouveau tracé on est véritablement mis en danger", insiste la cycliste. Les écologistes lyonnais ont également rejoint le mouvement, en rappelant qu'outre le danger, l'air deviendra de plus en plus irrespirable pour les riverains avec l'arrivée de la troisième voie de circulation. Pour l'heure, la métropole n'a donné aucune réponse sur le sujet.

à lire également
L'architecte belge de 43 ans, Raf Van Hulle, vient de remporter la course Sun Trip en étant le premier à être arrivé à Canton, en Chine,  après avoir parcouru 12 000 kilomètres depuis Lyon sur son vélo solaire. 
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut