Coups de batte de base-ball : cinq militants d'extrême droite arrêtés

Double agression le 15 janvier à Villeurbanne sur fond de règlements de comptes entre extrême droite et extrême gauche. Première victime, une femme de 35 ans, frappée au visage à coups de batte de base-ball. Actualisé à 15h30 le 25 janvier.

Les tensions s'attisent-elles actuellement entre l'extrême droite et l'extrême gauche lyonnaises ? La police vient en tout cas de révéler une violente affaire qui a donné lieu à plus d'une vingtaine d'arrestations parmi les deux communautés ces dix derniers jours à Villeurbanne, Villette d'Anton, Pierre-Bénite et Lyon 4e notamment. Deux personnes ont finalement été mises en examen.

Samedi soir 15 janvier, une soirée était organisée dans une propriété à Villeurbanne, rue de Bienvenus. Le lieu, occupé entre autres par des jeunes d'extrême gauche qui souhaitent en faire un centre culturel social et populaire, attire également ce soir là une bande de militants d'extrême droite, soucieux d'en découdre. "Plusieurs personnes ont violemment été prises à partie sur le trajet de la soirée entre le métro et le lieu du concert", précise un article cosigné par plusieurs associations de gauche sur Internet. Et c'est à la sortie, peu avant minuit, que les choses dégénèrent. Un couple qui se dirige vers la station de métro Gratte-Ciel est attaqué à coups de batte de base-ball par une dizaine de personnes, au niveau de Carrefour Gratte-ciel. "Un guet-apens", soulignent les associatifs sur leur blog.

"Un véritable lynchage"

La police révèle aujourd'hui que les victimes, une femme de 35 ans et un homme de 21 ans, subissent alors des violences volontaires avec arme. La femme violemment frappée au visage s'en tire avec un important traumatisme crânien et 60 jours d'arrêt de travail. "Un véritable lynchage", selon les associations. Son compagnon prend 15 jours d'interruption temporaire de travail. Heureusement pour eux, d'autres membres du collectifs alertés par les cris parviennent à faire fuir les agresseurs, sans réussir à les maîtriser. Les pompiers finissent par prendre les victimes en charge et par les transporter à l'hôpital.

Par suite, les militants "anarcho-libertaires" venus prêter main forte à leurs amis s'en prennent gratuitement à trois jeunes hommes aux crânes rasés qui se servent par hasard de l'essence au même moment à la station service du Carrefour, située à proximité. Persuadés à tort qu'il s'agit de militants d'extrême droite, ils essaient d'ouvrir les portières du véhicule pour en faire sortir les passagers et caillassent violemment la voiture qui prend la fuite, se sentant en danger.

Une vingtaine de personnes entendues

Après une enquête minutieuse et "difficile" des services de police de la division-est de la sureté départementale, les enquêteurs du commissariat de Villeurbanne aidé par les Services départementaux d'information générale (SDIG, les anciens RG), ont arrêtés, jeudi dernier, les cinq auteurs présumés de la première agression. Âgés de 20 à 22 ans, domiciliés à Villeurbanne, Lyon 4e. Villette d'Anton et Pierre-Bénite, le cinquième étant SDF, les cinq jeunes gens qui appartiennent tous à la mouvance d'extrême droite ont reconnu les faits pour deux d'entre eux. La police, dans le cadre de cette enquête aurait entendu une vingtaine de personnes, selon le réseau anarcho-libertaire.

Les deux auteurs présumés des coups ont été présentés ce début de semaine au parquet. Une instruction a été ouverte (contrairement à ce que nous annoncions dans un premier temps, il n'y a pas eu de comparution immédiate ce mardi, ndlr). En garde à vue, ils auraient reconnu avoir porté des coups de ceinture et des coups à la tête aux victimes. L'un d'eux, en fuite après les faits, avait été mis en cause par trois des quatre autres, comme étant l'auteur des coups de battes de base-ball. Il est bien connu des services de police pour "son militantisme actif". Par ailleurs, dans l'affaire de la voiture caillassée à la station service de Carrefour, une plainte a été déposée au commissariat.

5 commentaires
  1. bruno - 25 janvier 2011

    Pour info, le communiqué de presse des organisations lyonnaises :Une attaque fasciste lors d’un concert de soutien à Villeurbanne.Samedi 15 janvier au soir, à Villeurbanne (69), avait lieu un concert de soutien à la création d’un Centre Culturel et Social Populaire. Cette initiative a été la cible d'attaques de la part de nervis fascistes, notamment par l’agression de deux jeunes revenant du concert .Alors que le concert est une réussite, avec une participation importante pour soutenir ce projet, plusieurs fachos sont repérés dans les rues alentours par des personnes venant ou repartant du concert. Ce sont d’abord plusieurs personnes qui sont violemment pris à partie sur le trajet entre le métro (gratte-ciel) et le lieu du concert (soit environ 800m). Agressions clairement motivées par l’engagement politique des agressé-e-s, comme en témoigne les insultes proférées par les fachos. Plusieurs participant-e-s au concert, mis au courant, organisent alors des trajets groupés pour assurer la sécurité et récupérer les individu-e-s isolé-e-s.Peu avant minuit, alors que plusieurs personnes commençaient à quitter le lieu pour prendre le dernier métro, un couple sur le chemin du retour est pris dans un véritable guet-apens sur le parking du carrefour Villeurbanne, à proximité de la station essence. Agressé-e-s car identifié-e-s comme militant-e-s ou sympathisant-e-s du milieu libertaire et antifasciste, ils ont subi un véritable lynchage, l’acharnement de fascistes en nombre provoquant des blessures importantes, particulièrement à la tête. Ils ont été rapidement pris en charge par les pompiers. L’arrivée d’un groupe plus important de personnes revenant du concert a permis de mettre en fuite les nervis fascistes. Les graves blessures de nos camarades font qu’ils sont toujours hospitalisés à l’heure d’écriture de ce texte (dimanche 16/01/2011 à 18h). Nous nous inquiétons pour leur état de santé et les assurons de tout notre soutien.Nous étions plusieurs milliers à manifester le 10 avril 2010 dans les rues de Lyon, pour pointer la recrudescence de la violence d’extrême-droite à Lyon et affirmer un antifascisme sans concession. Notre constat est toujours d’actualité aujourd’hui. Entre le laisser-faire des pouvoirs publics et la popularisation du discours et des politiques fascisantes par l’actuel gouvernement, les fachos de toutes sortes ont le vent en poupe et se sentent la capacité de menacer physiquement les initiatives du mouvement social comme d’agresser des camarades dans la rue en toute impunité.Nous ne tolèrerons pas plus longtemps les exactions de quelques nervis fascistes, et nous nous y opposerons tant sur le terrain politique que sur celui de la sécurité de nos camarades, de nos lieux, de nos initiatives. Nous affirmons, après l’agression de nos camarades plus que jamais, que nous ne laisserons pas les idées fascisantes s’implanter à Lyon ou ailleurs, que ce soit sous la forme de nervis agressifs ou de politique xénophobe.Pas de fachos dans nos quartiers, pas de quartiers pour les fachos !Premiers signataires : CGA-Lyon, UD CNT 69, Les Voraces, le Centre Culturel et Social Populaire, FSE, OCL Lyon, UPC, collectif libertaire anti-sexiste, la RAFAL, Sud Education 69, Les jeunes Verts - Lyon, Gauche Unitaire, JCML69, UJFP, Herope, NPA69, les Alternatifs, Vivre Libre FA, Attac Rhône, collectif Vigilance-OGM-69, Planning Famillial, CCRASS, JC Rhône, CRI, FASE69, COVRA, MRAP, Union Syndicale Solidaire 69, LDH-Lyon8e, La gryphe, PG 69, Radio Canut, MJS 69, UEC, MJCF…

  2. Frisco - 25 janvier 2011

    @bruno Fascistes, fascisant, fachos, tu n'as que ces mots à la bouche et tu réagis avec la même haine que tu prétends combattre ! Pour moi c'est juste de la bêtise bien partagée. Tu n'as sans doute jamais connu le vrai fascisme, alors tu te soules de mots devant ton ordinateur et tu as l'impression d'être un grand révolutionnaire. Camarade ! Camarade bourgeois, camarade fils à papa ! Bien au chaud dans une administration quelconque, ça fait pas un pli ! Mais relis toi ! C'est ridicule mais au moins le matin ça fait sourire !

  3. achile669 - 25 janvier 2011

    @Frisco, le terme de fascisme ne renvois peut être pour toi qu'a quelques état totalitaires qui ont fait et font encore notre histoire. Mais je t'invite à revoir une définition strict du 'Fascisme' puis à faire un tour vers les sites d'extrême droite italien se revendiquant du fascisme. Tu remarquera très vite que leurs propos sont exactement les même que nos extrêmes droite française et nos 'identitaires' qui ne perdent pas une occasion d'inviter leurs amis fascistes italiens....

  4. z - 25 janvier 2011

    Il semble qu'il n'y est pas eu de gens arrêter chez les gauches... il semble aussi que les passagers de la voiture agressé 'gratuitement' est finalement été arrêter par la police. Il semble que le squat en question n'est jamais eu l'intention de se transformer en centre social .... Il semble que vos deux journalistes soit ou malhonnête ou incompétent...

  5. Agatha - 26 janvier 2011

    Je ne suis qu'une maman, j'ai des ados et je suis horrifiée de lire toute cette littérature haineuse( je ne parle pas de l'article du journal!).extrême gauche , extrême droite , si les choses étaient aussi simples...les jeunes qui aimeraient voir leur cité retrouver un peu plus de calme sont toujours ' taxés ' de fachos par une jeunesse d'extrême gauche qui sous des pseudos idéologies de droit de l'homme , de respect de l'autre etc cache une telle violence: on ne sait plus 'qui est qui' ; on le constate dans les manifs .au fait, je suis PACIFISTE mais je vous donnerais bien un coup de pied aux f... À chacun. Sachez que nous avons tous la chance de vivre en France.

  6. Agatha - 26 janvier 2011

    J'ai quand même oublié d'envoyer des souhaits de bon rétablissement aux 2 personnes blessées.

  7. z - 26 janvier 2011

    @ Agatha : Non mais la faut arrêté de plané : l'extrême gauche n'attend pas les gens d'extrême droite à la sortie de leurs concerts pour essayez de les tuer ... Donc oui les tarés qui veulent retrouver du calme et qui pour ça essaye de buté des gens au hasard à la sortie d'un concert ce sont des fachos.... Je pense qu'on pourrait additionné les 5 dernière année d'ITT chez la police suite a des manifs d'extreme gauche qu'on arriverait toujours pas aux 75 jours d'ITT totalisé par ce couple ... donc stop les discourt sur la violence d'extrême gauche= la violence d'extrême droite

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut