SEBASTIEN BOZON / AFP

Coronavirus à Lyon : les dentistes autorisés à dépister la Covid-19

Depuis le 4 décembre, les chirurgiens-dentistes sont autorisés à réaliser des tests antigéniques pour dépister le coronavirus chez leurs patients. Cette décision intervient après une forte mobilisation des professionnels de la région Auvergne-Rhône-Alpes.

Depuis le confinement du printemps, les chirurgiens-dentistes de la région Auvergne-Rhône-Alpes insistaient pour être autorisés à réaliser les tests du COVID-19 sur leurs patients. C'est désormais chose possible grâce à un décret publié le 4 décembre dernier.

Ainsi, les chirurgiens-dentistes de la région comme du reste de la France sont désormais habilités à faire les tests antigéniques, par prélèvement dans le nez ou dans la gorge. Dans une lettre adressée au ministre de la Santé, Olivier Véran, l'union régionale des professionnels de santé (URPS) des chirurgiens-dentistes d'Auvergne-Rhône-Alpes critiquait la décision paradoxale de les écarter de la stratégie de dépistage du coronavirus. Leur profession fait partie des plus exposées au virus en raison de l'impossibilité de porter un masque pendant les soins dentaires... Pour ces professionnels, c'était "une ineptie", voire même "une injustice" :

"Vous avez décidé d'exclure du dépistage salivaire du Covid-19 la profession médicale la plus compétente et la plus exposée du système de santé : les Chirurgiens-Dentistes. Depuis décembre 2019, nous informons en vain notre tutelle sur ce paradoxe d'autant plus incompréhensible que la situation exige de mettre tous les moyens à disposition pour juguler l'épidémie. [...] Les chirurgiens-dentistes sont mieux placés que les vétérinaires ou que les sages-femmes pour effectuer des dépistages par la salive ou par tests oropharyngés..."

L'URPS des chirurgiens-dentistes de la région évoque "une soixantaine" de courriers envoyés aux services ministériels depuis le printemps. Il aura finalement fallu attendre le mois de décembre pour que la situation se débloque. Désormais, les chirurgiens-dentistes peuvent tester leurs patients eux-mêmes, directement dans leur cabinet. Comme chez les autres professionnels de santé déjà autorisés à faire ce dépistage (médecins, pharmaciens, kinés, infirmiers libéraux), ces tests sont intégralement pris en charge par l'Assurance maladie.

Lire aussi : Coronavirus : où faire un test antigénique à Lyon ?

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut