Service de soin intensif du Professeur Jean-Christophe Richard (unité Covid-19), à l’hôpital de la Croix-Rousse, à Lyon (©MAXPPP/PHOTOPQR/LE PROGRES/Joël PHILIPPON)

Coronavirus : l'évolution de l'âge des patients hospitalisés dans la région depuis la 2e vague

Comment le profil des patients hospitalisés et admis en réanimation à cause du COVID-19 a-t-il évolué depuis le pic de la deuxième vague, mi-novembre ? Réponse en graphiques.

La situation épidémiologique est préoccupante dans la région Auvergne-Rhône-Alpes, en particulier dans certains départements. Dans le Rhône, le variant britannique progresse largement, laissant craindre une explosion des cas, et donc une brusque augmentation des hospitalisations et des admissions en réanimation. La situation hospitalière s'est bien améliorée depuis le pic de la deuxième vague, mi-novembre, mais les nouvelles hospitalisations et admissions en réanimation restent encore trop élevées, formant un plateau qui a du mal à décroître.

Les hôpitaux constatent une augmentation significative des admissions en réanimation pour les septuagénaires depuis début janvier, suivis des quinquagénaires mi-février. Dans une bien moindre mesure, les chiffres tendent à augmenter aussi du côté des quadragénaires. En ce qui concerne les hospitalisations en revanche, elles ont fortement diminué dans toutes les classes d'âge depuis le pic de la deuxième vague. Elles tendent désormais à stagner - voire à augmenter légèrement - pour les 40-59 ans. Graphiques.

Lire aussi : Coronavirus : avant les nouvelles annonces, la situation sanitaire se dégrade-t-elle vraiment à Lyon ?

Faire défiler vers le haut