Coronavirus : dans la région, la surmortalité atteint des niveaux records au mois de novembre

D'après des dernières données de l'INSEE, la surmortalité est très nette au mois de novembre dans la région Auvergne-Rhône-Alpes, en plein pic de l'épidémie de coronavirus. +97 % lors de la 1ère semaine de novembre par rapport à 2019, +90 % lors de la 2e, et +67 % lors des 3e et 4e.

23 616 décès, c'est le nombre de décès en Auvergne-Rhône-Alpes en trois mois, de septembre à novembre. Soit une augmentation de 40 % par rapport à 2019, soit 6 741 décès en plus qu'en 2019 pendant ces 3 mois. Au niveau national, la hausse est moindre, de l'ordre de 16 %, ce qui représente une surmortalité d’un peu plus de 23 300 personnes sur ces 3 mois.

Mais l'augmentation notable dans la région, elle n'est ni en septembre, ni en octobre, elle est pendant le mois de novembre, en pleine épidémie de coronavirus dans la région. Auvergne-Rhône-Alpes a été touchée de plein fouet par cette deuxième vague.

Le graphique ci-dessous montre bien la surmortalité dans la région à partir de mi-octobre et du début de la 2e vague. La surmortalité commence à baisser trois semaines après le début du confinement.

Les semaines de novembre 2020 sont particulièrement meurtrières dans la région. +97 % entre le 2 et le 8 novembre (donc environ 2 fois plus de décès qu'en 2019), + 90 % entre le 9 et le 15, +68 % entre le 16 et le 22 et +66 % entre le 23 et le 29.

"Le nombre de décès hebdomadaire (dans la région) a dépassé les 2 500 durant les trois semaines du 2 au 22 novembre. À titre de comparaison, le nombre de décès hebdomadaire enregistré ces trois premières semaines était inférieur à 1 400 en 2019", précise l'INSEE. Du 2 au 8 novembre 2020, 2 574 décès ont été enregistrés dans la région. Contre 1 307 en 2019.

Les différences sont assez marquées entre départements. En Haute-Savoie, par exemple, il y a eu +119 % de décès lors des 3e et 4e semaines de novembre par rapport à 2019. + 102 % et +114 % en Savoie. Dans le Rhône, il y a eu plus de 3 400 décès supplémentaires lors des trois mois de septembre-octobre-novembre 2020 que lors des mêmes trois mois en 2019.

Lire aussi : Tests massifs avant Noël à Lyon et dans la région : l'impressionnant dispositif, tout ce qu'il faut savoir

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut