ARS à Lyon

Coronavirus à Lyon : un taux de positivité qui reste bas

Depuis le déconfinement, les tests de patients pouvant potentiellement être porteur du COVID-19 se sont multipliés dans la région Auvergne-Rhône-Alpes. Le taux de personnes positives reste néanmoins bas.

Le déconfinement aura permis de voir un changement de doctrine sur deux points : le masque et l'importance de tester au maximum. Ainsi, plusieurs centres de dépistages ont ouvert dans les régions et il est possible d'être testé après avoir reçu une ordonnance de son médecin. Les données du nombre de tests effectués et du taux de personnes positives sont publiques et publiées par Santé Publique France.

Pour la région Auvergne-Rhône-Alpes, ce même taux de positivités reste inférieur à la moyenne nationale depuis un mois.

  • semaine 21 du 18 au 24 mai : 23 070 tests, pour 1,3 % de positifs (1,9 % en France)
  • semaine 22 du 25 au 31 mai : 25 542 tests, pour 1 % de positifs (1,5 % en France)
  • semaine 23 du 1 au 7 juin : 20 912 tests, pour 0,9 % de positifs (1,5 % en France)
  • semaine 24 du 8 au 14 juin : 20 889 tests, pour 1 % de positifs (1,3 % en France)

Pour le Rhône 

  • semaine 21 du 18 au 24 mai : 6 420 tests, pour 1,9 % de positifs (1,9 % en France)
  • semaine 22 du 25 au 31 mai : 7 457 tests, pour 1,2 % de positifs (1,5 % en France)
  • semaine 23 du 1 au 7 juin : 5 529 tests, pour 1,3 % de positifs (1,5 % en France)
  • semaine 24 du 8 au 14 juin : 5 284 tests, pour 1,1 % de positifs (1,3 % en France)

Ces chiffres tendent à continuer de baisser. Néanmoins, il reste important de ne pas hésiter à contacter son médecin au moindre doute pour se voir prescrire un test. Un "geste barrière supplémentaire", pour se protéger et protéger les autres.

Faire défiler vers le haut