Coronavirus à Lyon : un hôpital appelle à l’aide face à une 2e vague “plus forte que la 1re”

Alors que la totalité des lits de l’Hôpital Nord-Ouest est saturée, les soignants demandent “des renforts de personnels soignant et médical, pour faire face à l’afflux de patients”.

L’Hôpital Nord-Ouest, situé à 30 km au nord de Lyon, tire la sonnette d'alarme sur l'impact de la 2e vague de Covid-19 dans le département. “Pour nous, l’impact de cette deuxième vague est plus fort que celui de la première”, préviennent les personnels de l'hôpital dans un communiqué.

Et de décrire : “Depuis le 18 septembre, les mesures s’y sont enchaînées : Augmentation des capacités de réanimation, augmentation des capacités de médecine, création d’unités covid, déprogrammation de la chirurgie non urgente. D’abord 25 %, puis 100 % depuis lundi 19 octobre. Plus de 200 personnes ont été embauchées dont l’essentiel sur des fonctions d’infirmier, d’aide-soignant, et d’agent hospitalier. Nombre d’entre nous avons renoncé à nos congés en cette période de Toussaint. Certes, nous avons des masques, des blouses, des médicaments, du matériel. Mais notre situation est alarmante.Le nombre de patients Covid positifs hospitalisés aujourd’hui est identique à celui de début avril. Or, le taux d’incidence continuant d’augmenter, notamment chez les plus de 65 ans, le nombre de personnes qui vont avoir recours à l’hôpital va devenir plus important”.  Actuellement les 146 lits de l'hôpital sont tous occupés, 36 l'étaient cet été, et les 18 lits en réanimations sont aussi arrivés à saturation. 50 % d'entre-deux sont occupés par des patients Covid-19.

“Pourrons-nous continuer ?”

Puis d'ajouter : “Les patients atteints d’autres pathologies ont également besoin de soins, et plus encore qu’au cours de la première vague, nous nous devons de les prendre en charge. Les retards, les reports, les annulations peuvent avoir des conséquences parfois inquiétantes. Dans la mesure de nos possibilités, nous mettons tout en œuvre pour les limiter. Pourrons-nous continuer ?”

Par ailleurs, parmi les 800 résidents des Ehpad rattachés à l’Hôpital Nord-Ouest, plutôt épargnés au printemps, 200 sont aujourd’hui touchés par la Covid-19. “Les conséquences sont lourdes pour une partie d’entre eux, pour les équipes qui les entourent et pour les services hospitaliers qui doivent les accueillir”, commente l'hôpital.

“Nos équipes, déjà très éprouvées par la première vague, sont également plus fortement touchées par le virus. Le nombre de cas positifs est élevé, rendant l’organisation des soins plus difficile encore. Dans notre région, les CHU de Lyon, Grenoble, Saint-Étienne et Clermont-Ferrand sont sous très forte tension”, ajoutent les personnels soignants qui demande de toute urgence “des renforts de personnels soignant et médical, pour faire face à l’afflux de patients” et appelle la population “à se comporter de façon citoyenne, en prenant toutes les dispositions nécessaires, où qu’elles soient, pour faire barrage au virus, par l’application des gestes barrières et de la distanciation sociale”.

2 commentaires
  1. Abolition_de_la_monnaie - jeu 22 Oct 20 à 14 h 52

    2ème vague ou Tsunami ?

    Dommage que ça coûte cher de former les citoyens à la biologie pour qu'ils comprennent comment porter un masque et comment le gérer de A à Z.
    L'éducation par la peur du gendarme, c'est plus économique mais on voit ce que ça produit ! Des soirées privées entre amis ! 🙂

    Dommage que ça coûte trop cher d'avoir des hôpitaux avec du matériel en stock.

    Dommage que ça coûte trop cher d'avoir plus de soignants, parce que les études coûtent cher.

    Dommage que vous méprisiez les idées économiques qui ne sont pas les vôtres.

  2. PAUL Gabriel - jeu 22 Oct 20 à 16 h 44

    Bonjour
    Mais qu'a fait le gouvernement depuis Mars pour préparer les hôpitaux à la survenue d'une seconde vague.
    Nombre de lits pour accueillir les malades.
    Nombre de lits en réa pour épargner des vies ????
    Recrutement et formation de personnel ?????

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut