Maison d'arrêt Lyon-Corbas
Wikipedia/JeanBono

Coronavirus à Lyon : les parloirs suspendus dans les prisons

La mesure sera effective ce mercredi et durera au moins jusqu’au 31 mars. Les prisons de Lyon-Corbas et Villefranche sont concernées.

Dans le cadre des mesures de confinement pour lutter contre l'épidémie de coronavirus, le ministère de la Justice a annoncé la suspension des visites dans les prisons jusqu'au 31 mars au moins. “Les parloirs programmés aujourd'hui (mardi) seront maintenus pour les familles qui se présentent à l’établissement”, a indiqué la Chancellerie à l'AFP. La mesure sera effective mercredi. L'administration pénitentiaire étudie par ailleurs les moyens “de préserver les liens entre les personnes détenues et leurs proches”. Le Rhône compte deux prisons : Lyon-Corbas et Villefranche-sur-Saône.

Actuellement, en raison du confinement, les seuls motifs de déplacements autorisés sont :

  • Faire ses achats de première nécessité dans les commerces de proximité autorisés
  • Se rendre auprès d’un professionnel de santé
  • Se déplacer pour la garde de ses enfants et soutenir les personnes vulnérables
  • Faire de l’exercice physique uniquement à titre individuel, autour du domicile et sans aucun rassemblement
à lire également
L’entrée de l’hôpital de la Croix-Rousse, à Lyon © Tim Douet
L'agence régionale de santé vient de publier son bilan des personnes hospitalisées à cause du coronavirus COVID-19 à Lyon et en Auvergne-Rhône-Alpes. Si ces chiffres n'indiquent qu'une tendance de l'épidémie, il montre une évolution qui reste stable. 

Laisser un commentaire

Faire défiler vers le haut