Coronavirus : "le virus est exactement le même, il n'est pas moins virulent", assure un virologue à Lyon

Le virus a-t-il muté ? Est-il moins virulent ? Ces questions reviennent souvent depuis début septembre et la hausse significative du nombre de nouveaux cas de coronavirus. Les réponses sont "non" pour deux spécialistes lyonnais.

"Le virus est exactement le même. Il n'y a pas de virus moins virulent. Ce virus n'a pas changé", clame ce mardi Bruno Lina, virologue lyonnais responsable du centre national de référence virus des infections et membre du conseil scientifique.

Mais alors pourquoi il y a désormais moins de morts ? Le membre du conseil scientifique recommande d'être "extrêmement prudent" et d'éviter les interprétations trop rapides. En gros, le virus a beaucoup circulé chez les jeunes, qui développaient peu de formes graves. L'ensemble des tranches d'âge commence à être atteint depuis quelques jours. Alors qu'au printemps, les personnes plus âgées ont directement été touchées.

Utilisation systématique de la dexaméthasone en "réa" à Lyon

Ce virus, on le connaît aussi beaucoup mieux qu'au printemps. On sait aussi mieux le soigner et mieux l'appréhender. Dans les hôpitaux lyonnais, pour la prise en charge en réanimation, une utilisation systématique de la dexaméthasone est pratiquée depuis l'étude RECOVERY.

"On ne voit pas pourquoi la mortalité s'écroulerait. Il n'y a pas de cause virologique. Il faut rester extrêmement prudent", commente de son côté le Professeur Jean-Christophe Richard, chef du service de médecine intensive et réanimation à l'hôpital de la Croix-Rousse, à Lyon. L'âge moyen en "réa" est toujours d'environ 65 ans dans les hôpitaux lyonnais.

Dans les HCL (Hospiles civils de Lyon), 30 lits de réanimations sont occupés ce lundi par des patients suivis pour covid-19. Il y en avait 150 d'occupés en même temps au plus fort de la crise.

Laisser un commentaire

Faire défiler vers le haut