Coronavirus à Lyon : la carte du déconfinement dans le Rhône et Auvergne-Rhône-Alpes

Rouge, orange ou vert ? Comment est classé votre département en vue du déconfinement le 11 mai.

Le 11 mai, les Français pourront sortir sans attestation dans une zone de 100 km autour de chez eux (voir ici) “si les indicateurs sont au rendez-vous”, a précisé Édouard Philippe. À l'inverse, si les conditions ne sont pas réunies, la date du 11 mai pourra être reportée en fonction de la réalité de chaque département.

Trois critères ou indicateurs seront étudiés, par département, le 7 mai, pour déterminer si le déconfinement peut avoir lieu ou pas le 11 mai :

  • si "la circulation du virus reste active dans le département",
  • si "les capacités hospitalières en réanimation restent tendues"
  • si "le système local de tests et de détection des cas contacts pourrait ne pas être suffisamment prêts".

Ce jeudi 30 avril, Olivier Véran, le ministre de la Santé, a présenté une première carte de France des "indicateurs". Le département du Rhône est en "orange", comme presque tout le sud-est, car les capacités hospitalières du département du Rhône restent, encore, assez tendues. "La carte présentée ce soir est valable pour ce jeudi, mais n'est en aucun cas une projection des données au 11 mai", a précisé Olivier Véran.

Selon le dernier bilan de l'ARS, 133 patients ont quitté les hôpitaux de la région pour retourner chez eux lors des dernières 24h. Par ailleurs, les services de réanimation/soins intensifs comptent 12 patients de moins par rapport à mercredi. À voir comment la situation évolue jusqu’à vendredi prochain. 

2 commentaires
  1. PAUL Gabriel - 1 mai 2020

    Bonjour
    Toujours la même incompétence.
    Erreur dans les départements (le lot une seul personne en réa classé rouge) corse, autres.
    ------------------------------------------------------------------------
    Les critères qui n'ont rien à voir avec l'épidémie.
    - 1er critère le nombre de lits en réa qui n’a rien à voir avec l’épidémie mais qui est du au gouvernement et l'ARS qui a supprimé des lits en réa.
    - 2ème critère qui est lié à la réalisation de tests mais ce critère est lié à la capacité insuffisante mise en place par nos gouvernants
    - 3ème critère très mystérieux lié à la circulation du virus alors que seul le nombre de personnes hospitalisées chaque jour par million d’habitant pourrait être un indicateur fiable et mesurable.

  2. Nouche69 - 1 mai 2020

    Des incohérences, des incompétences de tous ces élus, ces préfets qui déterminent et décident des limites pour se déplacer. Comme si le virus avait aussi une limite de contagion. Pourquoi 100km? Pourquoi une personne qui a été testé non contagieuse ne pourrait elle pas pas se déplacer à plus de 100 kilomètres et une personne testée positive pourrait-elle se déplacer dans un rayon de 100km pour contaminer d'autres? Aller donc comprendre la logique

Laisser un commentaire

Faire défiler vers le haut