La rentrée s’effectue masquée à Lyon © Antoine Merlet

Coronavirus : à Lyon, ce qu'il faut retenir des nouvelles mesures prises contre l'épidémie

Le Préfet du Rhône a annoncé ce lundi 21 septembre une série de nouvelles mesures pour tenter d'enrayer la propagation du covid-19 à Lyon, dans la Métropole de Lyon et dans le département du Rhône. Tour d'horizon.

Le département du Rhône est dans le rouge. Depuis début septembre. Mais désormais, le seuil d'alerte est largement dépassé. Le gouvernement a demandé au Préfet du Rhône de prendre de nouvelles mesures.

Ainsi, dès ce mardi 22 septembre 6h :

  • le port du masque devient obligatoire dans 10 communes de la Métropole de Lyon : Bron, Caluire, Ecully, Saint-Fons, Saint-Genis-Laval, Décines, Vénissieux, Vaulx-en-Velin, Saint-Fons, Villefranche-sur-Saône. Il reste obligatoire tout le temps à Lyon et Villeurbanne

 

  • le port du masque est obligatoire dans un rayon de 50 mètres autour des écoles, collèges, lycées, universités, gares, salles de sport et de spectacles, centres commerciaux dans tout le département du Rhône.

 

  • le préfet recommande de limiter les rassemblements familiaux, amicaux et associatifs à 10 personnes maximum dans le département du Rhône

 

  • les événements rassemblant plus de 10 personnes sur la voie publique doivent faire l’objet d’une déclaration en préfecture en présentant un protocole sanitaire prévu (formulaire ici). Les événements privés ou dans les établissements recevant du public ne sont pas soumis à cette obligation.

 

  • certains événements drainant un trop grand nombre de personnes seront annulés, comme la Foire de Lyon, ou encore la Vogue des marrons de Lyon.

 

  • les visites en EHPAD désormais limitées à 2 par semaine et par résident dans le Rhône

 

  • la jauge d’autorisation des grands rassemblements a été abaissée de 5 000 à 1 000 personnes au maximum dans le Rhône

 

  • les fêtes foraines, les brocantes ou les vide-greniers sont interdits dans le Rhône

 

  • une classe sera fermée en cas de 3 cas de covid-19 avérés dans la classe. Cela concerne les écoles maternelles et les écoles primaires.

 

  • les bars et les restaurants restent OUVERTS à leurs horaires habituels dans le Rhône. Lire ici pourquoi les bars et les restaurants restent ouverts à Lyon.

Pour les bars et les restaurants, "les contrôles seront renforcés dans les établissements. Il a été donné pour consigne aux forces de l’ordre de faire preuve d’une très grande fermeté à l’égard des gérants qui ne respectent pas les gestes sanitaires. Tout manquement à ces règles, constaté par les forces de l’ordre, fera l’objet de sanctions, notamment des fermetures administratives à l’encontre des établissements contrevenants", précise la Préfecture.

  • La fermeture des Berges du Rhône n'a pas été envisagée

 

  • Le festival Lumière peut se tenir "s'il respecte la jauge de 1 000 personnes", selon le Préfet
9 commentaires
  1. Abolition_de_la_monnaie - lun 21 Sep 20 à 17 h 45

    Et ça va être respecté ? 😀
    Montrer la mort en face, un stage dans les bons services pour chacun plutôt que des policiers qui vont devoir faire du chiffre, et apporter encore plus de ressentiments, le tout au détriment d'autres interventions.

  2. PAUL Gabriel - lun 21 Sep 20 à 17 h 53

    Bonjour
    Il est indispensable que le virus se diffuse pour que l’on atteigne l’immunité collective.
    Nos hôpitaux son loin d’être débordés, le nombre de personnes en urgence vitale est très limité et liés à d’autres pathologies.
    Il faut 50.000 cas positifs par jour dans la région AURA pour que en 100jours (3mois) soit atteinte l'immunité collective.
    Au rythme actuel il va falloir 3ans pour obtenir l’immunité collective.
    Vivement que l'on atteigne se chiffre sans augmentation du nombre d'hospitalisations.
    Pour se débarrasser da COVID seule l’immunité collective est une solution, mais il faut que la population avec le moins de risque soie contaminé en premier (jeune, personnes sans autre pathologie, etc.).
    ------------------------------------------------------------------------------
    Rappel jusque à plus ample informé, le virus se véhicule d'individu a l'autre par les postions.
    L'épidémie se transmettra jusque à ce que 60% de la population ait été en contact avec le virus avec fabrication d'anticorps (avec ou sans symptôme de contagion).
    Que l'on le veuille ou non il faudra bien que un jour 60% de la population fabrique des anticorps.
    La vaccination ne sera jamais une solution à cette épidémie car trop longue à mettre au point et trop longue avant la vaccination de 60% de la population.
    --------------------------------------------------------------
    La Suéde (10millions d'habitants) population proche de AURA n'impose aucune mesure, na pas plus d'hospitalisation et va doucement vers l'imunité collective

  3. Pije - lun 21 Sep 20 à 18 h 10

    Merci monsieur le professeur !!!
    Vraiment pas convaincu par vos connaissances extraordinaires (au sens premier du terme c'est à dire non ordinaires) sur la contamination et les risques encourus par ce virus.

    Votre démonstration n'indique pas le nombre d'hospitalisations, de personnes impactées à vie et de décès durant votre période de 3 mois avec un rythme de 50 000 cas par jour pour la seule région AURA (soit 5 fois le nombre au niveau national de la semaine passée).
    Avez vous évaluez dans votre étude le pic d'hospitalisations car comme vous le savez les malades admis en hospitalisation n'y passent pas qu'une journée. Donc ceux du premier jour s'ajoute à ceux du jour suivant et ainsi de suite.
    Pour la Suède merci de citer vos sources sur les chiffres depuis le début de la crise sanitaire et confirmer ou non le maintien du principe de la contamination collective par les autorités sanitaires de ce pays

    1. Fibzzz - lun 21 Sep 20 à 18 h 16

      Il ne faut pas prêter attention à ce clown qui met en avant la Suède alors qu'ils ont un des bilans les plus catastrophique d'Europe et que l'immunité collective dans le cadre des Coronavirus n'est absolument pas établi. De nombreux cas de double contamination ont fait ou font l'objet d'étude.

  4. Limas69 - lun 21 Sep 20 à 18 h 47

    Les "autorités" ne sont pas capables de faire respecter les lois. Les articles quotidiens de Lyon Capital (et pas seulement) font état de rodéos urbains, de voitures brulées, de rixes, de meurtres sans parler du trafic de drogues ... alors garantir la fermeture des bars, des berges du Rhône et le simple port du masque ??? Une rigolade !!!

    1. Michel Raffin - mar 22 Sep 20 à 17 h 01

      La Suède n'a pas plus de morts par millions d'habitants que la France alors qu'il n'y a jamais eu de confinement ni de port du masque obligatoire. Monsieur "le modéré" renseignez-vous avant d'écrire n'importe quoi.

  5. retouraumoyenage - lun 21 Sep 20 à 20 h 13

    trop tard et trop peu.
    Notre administration continue à être en retard d'une guerre, comme d'habitude....
    On commence à voir apparaitre des théories du complot du style : ils ne font rien car ils veulent éliminer les plus de 60 ans qui majoritairement ne votent ni à gauche ni écolo
    Bref cela promet de belles tensions sociales dans les jours qui viennent!

  6. Giorgio Fismodi - mar 22 Sep 20 à 9 h 06

    Il faut aussi retenir que lors de son intervention au journal régional le préfet a reconnu qu'il y avait des zones de non-droits dans le Rhône en affirmant ne vouloir rien faire contre les rassemblements des berges du Rhône ! Et c'est sans doute pareil pour La Guillotière ou La Duchère sans parler de Vaulx en Velin ou Vénissieux . Il est bien plus facile, comme on l'a vu dans le reportage, de tomber à 3 sur un pauvre bougre qui avait abaissé son masque en attendant le bus pour aller bosser …
    Je serais curieux de savoir ce qu'en pense le #ministre de l'intérieur ou le #ministre de la Santé

  7. Michel Raffin - mar 22 Sep 20 à 17 h 09

    Ce qu'il y a d'extraordinaire, c'est que lorsque quelqu'un est positif on ne lui fait jamais remplir un questionnaire. A-t-il toujours porté un masque ? a-t-il respecté les gestes barrière ? S'est-il lavé les mains en rentrant chez lui ? Non, on lui dit de rentrer chez lui pour contaminer le reste de la famille. Nous sommes gouvernés par des crétins et ça commence à se savoir

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut