ARS à Lyon

Coronavirus : 182 cas, bilan à Lyon et en Auvergne-Rhône-Alpes ce lundi

L'Agence régionale de santé vient de publier son point autour du coronavirus COVID-19 à Lyon et en Auvergne-Rhône-Alpes pour cette journée du lundi 9 mars. Où en est la situation alors que trois personnes sont décédées dans la région ?

L'Agence régionale de santé (ARS) vient de publier son point quotidien autour du coronavirus COVID-19 à Lyon et en Auvergne-Rhône-Alpes. A 15 heures, ce lundi 9 mars, le bilan est le suivant : 182 cas ont été testés positifs dans la région (contre 146 dimanche).

Dans le Rhône : 

49 cas ont été confirmés dans le Rhône contre 44 personnes positives dimanche. Selon l'ARS : "pour un certain nombre d’entre elles, la source d’exposition est liée à un séjour dans une zone où circule le virus, en Italie notamment. Un point de contamination commun avec une association sportive de troisième âge avait également été identifié".

Une femme de 76 ans, hospitalisée dans le Rhône, est décédée. Cette dernière était prise en charge au sein de l’unité de soins longue durée de l’hôpital Antoine Charial à Francheville. "D’après les investigations menées par les équipes de l’ARS et de Santé publique France, la présence du Covid-19 dans cette unité de soins de l’hôpital Charial est probablement liée à l’exposition d’un professionnel de santé qui aurait contracté la maladie en dehors de l’hôpital, lors de contacts avec des personnes
revenues d’un séjour à Mulhouse", précise l'ARS.

En Auvergne-Rhône-Alpes, on compte également 17 cas dans l'Ain, 6 en Ardèche, 16 dans la Drôme, 1 en Isère, 15 dans la Loire, 9 dans le Puy-de-Dôme, 49 dans le Rhône, 73 en Savoie, 66 en Haute-Savoie (dont 8 personnes guéries). La grande majorité de ces patients est liée à un séjour dans une zone où circule le virus comme l'Italie ou avec le cluster de Mulhouse.

Deux autres décès 

En Auvergne-Rhône-Alpes, trois personnes sont décédées suite au coronavirus, une drômoise de 89 ans, un homme de 81 ans, originaire de Savoie et une lyonnaise de 76 ans.

L'ARS rappelle une nouvelle fois que : "pour la très grande majorité des personnes atteintes du COVID-19, la maladie est bénigne. Selon les données épidémiologiques actuelles, près de 8 patients sur 10 atteints du COVID-19 ne souffriront que de symptômes bénins, équivalents à une grippe".

Ainsi, pour ne pas faire courir de risques aux personnes les plus fragiles, notamment les personnes âgées, il est recommandé d'éviter les visites, "tout particulièrement avec des enfants de moins de 15 ans, des proches ou des personnes présentant des symptômes ou malades". Certains établissements ont choisi d'interdire les visites ou de les limiter.

Enfin, pour éviter la circulation du virus et se protéger, il est conseillé de se laver très régulièrement les mains, de tousser dans son coude, de se moucher avec un mouchoir à usage unique et de ne pas se serrer la main ou se faire la bise. En cas de symptômes comme de la fièvre, de la toux et si vous revenez d'une zone à risque ou d'un foyer d'infection, il est impératif d'appeler le 15 et de ne pas se rendre aux urgences ou chez son médecin traitant.

à lire également
Le dernier bilan ce vendredi soir dans les hôpitaux Auvergne-Rhône-Alpes est plutôt rassurant. Avec même une baisse du nombre de personnes hospitalisées des suites du covid-19 dans la région. Il faudra observer de près si la tendance se confirme, ou pas, dans les prochains jours.
Faire défiler vers le haut