Climat : le Grand Lyon veut faire naître des "héros ordinaires"

L'agglomération lyonnaise est la première en France à s'associer à une revue franco-suisse pour proposer aux Internautes un diagnostic personnalisé de ses émissions de CO2.

Et vous, quel pollueur êtes-vous ? Un automobiliste frénétique, un gaspilleur énergétique, un consommateur peu citoyen ? Le Grand Lyon s'associe au magazine franco-suisse La revue durable pour offrir un diagnostic personnalisé de ces émissions de CO2 via Internerf. C'est la première agglomération française à proposer ce service. En présentant cette opération hier, Bruno Charles, vice-président en charge du développement durable, évoque la nécessaire "sobriété carbone", voire la "citoyenneté carbone". L'élu Vert est pessimiste sur l'issue du sommet de Copenhague.

Qu'à cela ne tienne, l'exemple viendra des métropoles. "Les Etats qui patinent et les villes qui avancent", scande-t-il. Par ce site, il enjoint les habitants de l'agglomération à "devenir des héros ordinaires". Leclimatentrenosmains.org propose d'abord un diagnostic personnalisé : tout Internaute peut estimer son empreinte écologique en remplissant un questionnaire sur son logement, ses déplacements, ses habitudes alimentaires et ses actes de consommation. "Ca prend une quinzaine de minutes", précise le webmaster. Cette étude sera d'autant plus fine que la personne est en mesure de délivrer des informations précises, par exemple le montant de ses factures de gaz et d'électricité.

Cette estimation intègre le coût des consommations qui pèsent sur la collectivité nécessaires au fonctionnement des services publics (1,7 tonnes de CO2 par habitant) . "Pour respecter les objectifs de 2050 prévus par Kyoto, il faudrait que chaque personne n'émette que deux tonnes de gaz à effet de serre par an. Autrement dit, si ce chiffre ne baissait pas, il ne resterait que 300 kilos pour se déplacer, se nourrir et se loger", précise Bruno Charles. Une fois tous les champs renseignés : le résultat tombe. Vos émissions de CO2 sont évaluées au regard des objectifs de Kyoto et de Kyoto +.

L'Internaute est ensuite invité à prendre certains engagements pour réduire son impact environnemental. Il a aussi accès à des conseils, émanant du site ou d'autres citoyens engagés. Il sera par exemple possible de connaître les commerces proches vendant des fruits et légumes produits dans la région. Ou encore télécharger une lettre-type à envoyer à son propriétaire pour le convaincre de réaliser des travaux d'isolation lui permettant d'augmenter son loyer tout en diminuant les charges qui pèsent sur les locataires. Ludique : le site affiche à la fin une carte localisant dans l'agglomération tous les éco-citoyens ayant pris des engagements. Un clin d'oeil : chacun d'eux est matérialisé par une icône qui ressemble à s'y méprendre à une flamme. Amusant pour un site dédié à la lutte contre le changement climatique.

à lire également
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut