nucléaire

Cinq centrales nucléaires à nouveau survolées par des drones

Cinq centrales nucléaires françaises ont à nouveau été survolées par des drones vendredi soir. Un phénomène qui tend à devenir récurrent et qui inquiète les organisations écologistes.

Les centrales de Penly (Seine-Maritime), Flamanville (Manche), Saint-Laurent-des-Eaux (Loir-et-Cher), Dampierre-en-Burly (Loiret) et Fessenheim (Haut-Rhin) ont chacune été survolées dans la soirée. EDF entend porter plainte.

Sept centrales nucléaires ont déjà été survolées par des drones au cours du mois d'octobre. Un phénomène qui devient récurrent depuis quelques semaines. Mais EDF et le ministère de l'Intérieur assurent qu'il s'agit d'incidents "sans conséquences".

L’absence de revendication inquiète les associations écologistes. Un temps pointé du doigt, Greenpeace nie toute implication dans ces survols, les associations écologistes ayant l'habitude de revendiquer leurs actions. “Greenpeace agit toujours à visage découvert. Quand nous avions survolé la centrale de Bugey (Ain) en 2012, nous avions une grande voile avec le logo de l'association. Même chose pour le survol de La Hague la même année. Et nous postons les vidéos sur YouTube”, a déclaré au Figaro Yannick Rousselet, chargé du nucléaire chez Greenpeace.

Depuis le 14 septembre, pas moins de 8 centrales nucléaires françaises ont été survolées par des drones. Le ministère de l'Intérieur a donné pour instruction d'abattre ces drones.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut