Cheminots, routiers, pétrochimistes et agents communaux toujours en grève

Les salariés sont toujours mobilisés contre la réforme des retraites. Les cheminots ont mené des actions lundi après-midi, une caisse de solidarité a été ouverte dans le Rhône pour financer leurs grèves. Mardi, un rassemblement lycéen et étudiant est prévu devant le siège départemental de l'UMP. Le point, secteur par secteur.

Cheminots, "en grève jusqu'à la retraite !"

Déjà 14 jours de grève pour les cheminots lyonnais, 40 % d'entre eux sont toujours en grève, selon les syndicats, sur le site de la Part-Dieu où conducteurs, contrôleurs et personnel sédentaire ont voté la poursuite du mouvement ce matin en assemblée générale. 40 salariés étaient présents, 38 ont voté pour la poursuite de la grève, 2 se sont abstenus et aucun n'a voté contre. Le mouvement a donc été reconduit sur le site jusqu'à mardi 11 heures. A noter que le site SNCF de la Part-Dieu emploie environ 160 personnes.

Idem sur le site de Perrache où + de 50 % du personnel roulant a voté pour la poursuite de la grève ce matin. 128 salariés grévistes, personnels roulants et sédentaires se sont prononcés pour la reconduction de la grève, quatre se sont abstenus et un a voté pour la reprise du travail. Le site de Perrache compte environ 400 salariés. Une nouvelle Assemblée générale est prévue demain à 11 heures.

Sur les sites de la Mouche (rue Pierre Sémard à Lyon 7e.), de Sibelin (Feyzin) et Vénissieux, les salariés ont reconduit la grève également ce matin. Le site de Porte-les-Valence, en revanche, a suspendu la grève jusqu'à jeudi, prochaine journée d'actions nationale contre la réforme des retraites.

Actions symboliques pour financer la grève

Et lundi après-midi, les cheminots grévistes ont distribué des tracts contre la réforme des retraites devant le magasin Auchan de Saint-Priest et Carrefour de Vénissieux. Ils comptent sur la générosité des Lyonnais pour financer leur mouvement. « Nous allons faire un peu la manche, demander un paquet de pâtes ou deux pour aider les grévistes », expliquait lundi matin Bernard Bondet, contrôleur CGT à Perrache. Pour financer la grève, une caisse de solidarité(*) a également été ouverte dans le Rhône.

Et suite à l'appel de l'Établissement français du sang (EFS) qui s'est inquiété, vendredi, de la baisse du nombre de dons du sang en Rhône-Alpes, - 4 % depuis début octobre ; une quarantaine de cheminots iront donner leur sang demain matin (lire par ailleurs).

A Feyzin, les grévistes ont froid ...

" On a froid, mais on reste motivés ", déclarait ce matin Michel Lavastrou, délégué syndical CGT de la raffinerie Total de Feyzin. Après 14 jours de grève, les grévistes ont voté vendredi la poursuite du mouvement "jusqu'à nouvel ordre". Aucune date n'a été définie pour la prochaine assemblée générale. Lundi midi, un barbecue improvisé se tenait devant les grilles de la raffinerie. Des délégations de grévistes, agents communaux de Vaulx-en-Velin et syndicalistes de l'Institut français du pétrole (IFP) étaient attendus sur place ainsi qu'André Gerin, " toujours là ", se félicitait la CGT. Le député communiste du Rhône "engagé quotidiennement aux côtés des grévistes" a promis d'intervenir mardi à l'Assemblée nationale pour dénoncer la réforme des retraites, " une escroquerie gouvernementale " estime-t-il.

A 17 heures, le préfet de région fera quant à lui le point sur l'approvisionnement en carburant en Rhône-Alpes, en présence d'Olivier Magnaval, préfet délégué pour la défense et la sécurité et d'un représentant de la direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement (DREAL). Jacques Gérault qui précisait vendredi que 60 % des stations-services du Rhône étaient approvisionnées, pourrait annoncer des mesures de réquisitions, selon les grévistes (lire par ailleurs).

Les routiers attendent de voir ...

Les routiers du Rhône sont toujours en grève aux dernières nouvelles, mais aucune action n'était prévue pour ce lundi. "On attend de voir ce que font les copains de Feyzin", précisait lundi matin, Christian Cottaz, secrétaire général de la CFDT à la fédération des transports du Rhône. Une nouvelle réunion des responsables syndicaux de la fédération est prévue ce soir pour décider de la suite à donner au mouvement.

Et les jeunes se donnent rendez-vous mardi devant le siège de l'UMP

A Lyon, "la mobilisation des jeunes n'a jamais été aussi forte", notaient lundi les organisations étudiantes et lycéennes lyonnaises : les jeunes socialistes, la Fidl, Les jeunes verts, l'Unef, Les jeunes radicaux de gauche, l'Unl, Joc, LMDE et les Jeunes du Parti de Gauche. Les organisations lycéennes et étudiantes qui se félicitent que "plus de 9000 jeunes [aient] manifestés conjointement avec les salariés, les chômeurs et les retraités le 19 Octobre". Elles appellent les jeunes à descendre une nouvelle fois dans la rue les 28 octobre et 6 novembre prochains. Mardi, un rassemblement est également prévu devant le siège départemental de la fédération UMP, à 14h, 25 rue du Président Edouard-Herriot.

(*) Les chèques sont à libeller au nom de "Solidaires Rhone" en précisant au dos "solidarité grévistes octobre 2010 - Cheminots" et à adresser à Solidaires / 2 rue Chavanne / 69 001 Lyon.

à lire également
Laurent Wauquiez avec le président de la SNCF, Guillaume Pépy, le 13 septembre 2016 © Bruno Levesque / IP3
Laurent Wauquiez avait promis d’obliger la SNCF à faire entrer les trains en gare à l’heure. Un peu plus de deux ans après son élection, le bras de fer financier qu’il a choisi pour lui forcer la main génère des économies pour la collectivité, mais les voyageurs ne voient aucun changement. Pour eux, le service public s’est même dégradé.
4 commentaires
  1. aiglemalin - 25 octobre 2010

    Comme d'habitude, les mêmes privilégiés qui s'arc boutent pour empêcher la terre de tourner.Pathétique ...

  2. jerome manin - 25 octobre 2010

    Ils sont gentils mais nous ne sommes pas tous payés par la collectivité...

  3. Gérard Eloi - 25 octobre 2010

    Petite phrase extraite de cet article :----------------------------- -Après 14 jours de grève, les grévistes ont voté vendredi la poursuite de la grève 'jusqu'à nouvel ordre '-----------------------------Une telle mobilisation mérite d'être traitée autrement que par le mépris.

  4. jerome manin - 25 octobre 2010

    Quelle proportion de privilégiés ces grévistes représentent-ils ? Soyez ridicule jusqu'au bout.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut