Les travaux du tunnel au niveau de Saint-Martin-de-la-Porte en Savoie. Cette partie est creusée dans une matière meuble qui ne permet pas l’usage du tunnelier. Aussi, le creusement se fait de façon traditionnelle à l’explosif ©PHOTOPQR/Maxime JEGAT –

Chantier du Lyon-Turin : 21 km de tunnels creusés à la fin novembre 2021

Le chantier pharaonique de la ligne ferroviaire transalpine Lyon-Turin avance doucement, mais sûrement. À la fin novembre 2021, 21 km de tunnels ont été excavés sur un total de 120 km.

Lancé en 2001, le pharaonique chantier de liaison ferroviaire entre Lyon et Turin monte progressivement en puissance. À la fin du mois de novembre 2021, ce sont 21,4 km de tunnels qui ont été excavés côté français dans la vallée de la Maurienne. La lumière au bout du tunnel est encore loin, puisqu'il reste 101 km à creuser en France sur le tracé du tunnel de base bi-tubes et les descenderies. Mais les recrutements d'ouvriers et d'ingénieurs s'accélèrent, tout comme le rythme d'excavation. Dans le détail, 10,4 km du tube sud du tunnel de base avaient été creusés à la fin novembre et 11 km de descenderies, selon les données du rapport trimestriel de l'Observatoire du grand chantier Lyon-Turin.

Le chantier de Puits d'Avrieux, nouvel épicentre du chantier, compte actuellement 355 employés pour un total de 725 travailleurs sur les 8 sites de chantier SNCF réseau et les trois sites TELT, l'entreprise franco-italienne de construction du tunnel. À l'horizon 2025, le nombre de travailleurs sera presque quadruplé, puisque les prévisions tablent sur 2800 employés sur le chantier du Lyon-Turin en 2025. La fin du projet est prévue pour 2030, mais les obstacles sont encore nombreux.

Pour l’instant, rien n’a été effectué pour les voies d’accès”, expliquait Stéphane Guggino, délégué général du Comité pour la Transalpine Lyon-Turin, à Lyon Capitale en juillet dernier. Si, pendant longtemps, l’Italie était pointée du doigt pour ses changements de tracé, notamment des voies d’accès au tunnel transfrontalier, c’est aujourd’hui la France qui n’a communiqué aucun calendrier à propos de ces rails précédant le tunnel. Pourtant déclarés d’utilité publique en 2013, les 150 km de voies ferrées côté français n’en sont encore qu’à l’état de projet.

En Italie, les machines et les hommes ont également encore du pain sur la planche :  7 km de tunnel ont été excavés sur un total de 40 km prévus.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut