Confluence

Centre commercial Lyon Confluence : la semaine, c'est désert

Reportage - Ouvert en grande pompe en avril 2012, le centre commercial de la Confluence était présenté comme un haut lieu de la nouvelle consommation "4 étoiles". Seulement voilà, les commerçants constatent dans l'ensemble une fréquentation "trop calme".

En ce mercredi après-midi, les gens circulent aisément dans les allées glacées du centre commercial. "C'est normal, les week-ends sont pas mal, mais la semaine, c'est désert", note, amer, le responsable d'une boutique de bijoux fantaisie de luxe. Un peu plus loin, une devanture est placardée par une affiche "confluence". Une enseigne de vêtements multi-marques vient de fermer, c'est la première fermeture dans le centre commercial, seulement huit mois après l’ouverture. "D'autres responsables sont inquiets", murmure-t-on alors que le gestionnaire du centre vient d’indiquer aux commerçants de "moins parler aux journalistes".

C’est finalement une grande déception que l’on perçoit chez eux. "C'est pas sensas", lance la directrice adjointe d'une célèbre marque de cosmétiques. Une autre responsable va plus loin dans l'amertume : "dans la semaine, parfois on se regarde dans le blanc des yeux avec mes collègues". Du coup, le chiffre d’affaires s'en ressent ; très peu d'enseignes arrivent à atteindre leur objectif.

Un léger mieux en novembre et en décembre

En cette période de Noël, les commerçants ressentent un certain frémissement. Chacun s'accorde à dire qu'il faut du temps pour le centre commercial et pendre une vraie place dans la sphère commerciale lyonnaise. "Il faut se laisser du temps, en général nos directions attendent 3 ans pour savoir si le lieu d'implantation va fonctionner", rappelle une directrice. Saad, co-responsable d'une enseigne de vêtements sportwears confirme : "Tout le monde ici peut largement assumer une année difficile". Dans une autre boutique, le ton est plus enthousiaste : "Les Lyonnais commencent à prendre leur marque". Tout n'est pas perdu et loin de là !

Trop froid et peu accessible

Les commerçants pointent du doigt deux causes principales pour expliquer une fréquentation qui reste en dessous de leur espérance : le froid et surtout l'accessibilité. "Les parkings sont mal faits, le samedi, parfois c 'est très compliqué, les gens restent bloqués une heure et ensuite ils ne reviennent plus". Certains critiquent le choix des enseignes, déjà implantées en centre-ville ou à la Part-Dieu.

D'autres remarquent que les boutiques sont trop onéreuses par rapport au quartier. "On attire surtout une clientèle du sud lyonnais, voir de l'ouest. Celles du centre ville et des beaux quartiers ne viennent pas", observe une vendeuse. Karine vient du côté de Montluel dans l'Ain avec sa fille. "Cela fait deux fois que l'on se rend ici, essentiellement pour Hollister la marque chouchoute des ados", sourit-elle, non sans faire remarquer qu'il fait "un peu froid ici".

L’espoir des projets immobiliers

Les projets immobiliers autour du centre sont un véritable espoir pour les commerçants. A l'horizon 2025, 5000 habitants supplémentaires viendront s'installer dans le quartier. Le gestionnaire du centre, Unibail-Rodamco qui n’a pas répondu à nos différents appels, a également décidé de miser sur l'évènementiel. Durant cette période de fête, une carte de jeu est distribuée dans tous les magasins. Résultat : une file d'attente permanente devant la borne avec un gagnant toutes les trois minutes ! "Il faut que les gens viennent pour acheter et non pour visiter", tranche finalement un commerçant.

à lire également
La banque de France publie aujourd'hui sa dernière note de conjoncture "Tendances Régionales" pour la région Auvergne-Rhône-Alpes. Le mouvement des gilets jaunes conduit les entreprises à la prudence pour la fin de l'année.
11 commentaires
  1. lyonnais - 12 décembre 2012

    Le CC 'la Confluence', c'est le caca boudin de Gérard Collomb !

  2. christian - 12 décembre 2012

    une erreur de plus ... qu'il va mettre sur le dos des opposants ????GOUVERNER c'est prévoir ! donc devant de tels échecs successifs, on doit se demander si le 'gouverneur' autoproclamé est bien celui qu'il nous faut - préparons nous à l'alternance, elle ne pourra être que bénéfique et évitons de donner le pouvoir aux francs-maçons qui se cooptent et font tout pour se servir entre frères avant de penser à répondre du mandat qui leur a été confié par le peuple qu'ils asservissent

  3. rémi - 12 décembre 2012

    PATHETIQUE ! les décideurs sont indécrotables ; imaginer qu'un nouveau c/c allait créer de la demande c'est ne pas se rendre compte de la situation financière des français. - Il fait froid ? il fallait éviter que des bandes des quartiers viennent passez la journée au chaud !!! - Des nouveaux concepts ? rien d'orignial du tout.. -une locomotive comme Carrefour ? un super aux rayons vides et aux équipes incompétentes. - un tramway 'disney' pour desservir..et voilà l'histoire d'un échec !

  4. hemax - 13 décembre 2012

    votre article cumule les erreurs de frappe et fautes d'inattentions. Nous sommes en decembre 2012 ce qui fait 8 mois depuis avril de la même année en non pas de 2011 (dès la toute première ligne). Pas beaucoup de monde à confluence, et ben tant mieux, ca changera ou équilibrera par rapport a la Part Dieu. La phase 1 du projet se termine dans 3 ans et la phase 2 vient à peine de commencer. Laissons une chance à ce beau quartier et à ces commerçants.

  5. lyonnais - 13 décembre 2012

    Et dire que papa Collomb Gégé nous vendait cela comme un prolongement naturel de la Presqu'île vers le sud avec toutes les grandes enseignes de luxes. Cela va s'empirer avec la Confluence II et ses bouchons encore plus gros, sa saignée si demain l'auto-pont autoroutier 'des Girondins' se fait.La Confluence, c'est la reproductivité de ce que l'on fessait dans les années 70 avec ces barres qui partent dans tout les sens et maintenant indestructible.Pathétique !!!

  6. Sophie_Lyon - 13 décembre 2012

    Il fait froid et peu de monde ? c'est justement pour ça que j'aime la Confluence 😀 plus le quartier que j'adore. Il est injuste de tirer un bilan à 8 mois, d'autant que le CC est vraiment pénalisé par son manque d'accessibilité; pas assez de tram entre autres choses. A la Part Dieu j'étouffe, trop de bruit, trop de monde, trop d'ados excités

  7. lyonnais - 13 décembre 2012

    @Sophie_Lyon, c'est vous donc qui avez plusieurs CB Gold pour la survie du CC ? Parce que un jour comme le 6 décembre de cette année à 20h00 il n'y avait personnes dans les restos alors que c'était la fête des Lumières !Heureusement que vous êtes là pour faire marcher les commerces.

  8. aegir - 13 décembre 2012

    Échec de Grolée, échec du CC confluence, des cantines scolaires privatisées médiocres qui coûtent plus de 10€ par repas, des transports en communs privatisés toujours plus chers pour un service qui se dégrade, une distribution de l'eau privatisée parmi la plus chère de France... On a vraiment une bande de guignols à la Marie. On se demande qui serait capable de faire pire.

  9. bibi le vert - 14 décembre 2012

    c'est vrai que c'est le hall des courants d'air il fait froid à confluence pas très agréable pas très malin l'architecte

  10. lyonnais - 15 décembre 2012

    'bibi le vert'Vous ne saviez pas que l'architecte ne faisait que proposer et qu'en dernier recours, c'était le premier magistrat de cette ville avec son premier adjoint à l'Urbanisme qui signait en bas de la feuille la validité de ce produit ?!Si le premier magistrat de cette ville est incapable de lui montrer ces erreurs, c'est très grave non seulement pour lui mais aussi pour ces administrés qui devront vivre avec cette boite à chaussure (blockaus) trouée pour un bon bail de... 100 ans!

  11. hlyon8 - 17 décembre 2012

    Il est normal, que ce centre commercial soit boudé. Vendredi 14/12/2012 vers 17h30, il fallait attendre un TRAM à Perrache plus de 30 minutes pour aller jusqu'a Confluence. Merci Mr le Maire de renouveler le contrat avec SYTRAL, auriez quelqu'un à protéger, ou avez vous quelques intérêts dans cette société. Nous en avons assez de subir cette mauvaise gestion du trafic, ces grèves à répétitions. Qui va avoir le courage de remettre les TCL au travail?

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut