Cenntro Motors : les salariés maintiennent la pression

Les ex Fagor-Brandt mènent une nouvelle action pour exprimer leur refus de voir s'appliquer un plan social dans leur entreprise, qui prévoit la suppression de 263 postes.

Les salariés de Cenntro Motors mènent une nouvelle action devant le portail de leur usine du 7e arrondissement, ce mercredi, à partir de 11h. Ils entendent exprimer à nouveau leur refus de voir s'appliquer le plan social prévu par leur employeur et qui prévoit 263 licenciements. L'histoire de ces salariés est pour le moins chaotique. En 2011, Fagor Brandt avait vendu l’usine pour délocaliser sa production en Pologne. La tentative de réindustrialisation du site s'était finalement soldée par un dépôt de bilan fin 2013.

La reprise des activités de constructions de scooters et véhicules utilitaires électriques et de filtres de traitement de l'eau avait été actée en juin 2014. Mais selon les syndicats, depuis lors, aucune fabrication n'a repris, "aucune des formations prévues pour 145 salariés n’a été menée" et "316 salariés sur 382 sont au chômage partiel depuis novembre 2013". Les salariés de Cenntro Motors appellent aujourd'hui leur employeur à redémarrer les productions et attendent que la Métropole de Lyon, propriétaire du terrain, "cherche d’autres repreneurs pour une réelle réindustrialisation du site".

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut