Conseil de la métropole Grand Lyon
Le métropole Grand Lyon © Tim Douet

Ce samedi, le Grand Lyon organise son débat sur la transition écologique

La métropole de Lyon organise ce samedi de 10h30 à 16h avec une mobilisation citoyenne sur la transition écologique et aux questions de justice sociale. 

Les locaux de la métropole situés au 20 rue du Lac dans le 3e arrondissement accueilleront à partir de 10h30 citoyens, associations, élus et acteurs de terrains pour participer une démarche de mobilisation citoyenne appelée “On s’y met tous”. Lancé ce samedi 9 mars, cet événement a pour objectif de répondre à l’urgence climatique et aux questions de justice sociale. “Il faut discuter avec l’ensemble des acteurs, qu'ils soient sur la question du climat, de la pollution, mais aussi du social que j'ai souhaité intégrer aux échanges”, confiait David Kimelfeld, président de la métropole, qui sera accompagné de Bruno Charles, vice-président en charge du développement durable. L’objectif de la journée sera “de réfléchir à l’un des enjeux majeurs de notre époque, la transition écologique” avec l’objectif d’apporter une contribution pour le Plan Climat Air Énergie de la Métropole. 

Cet événement c’est aussi une réponse aux récentes marches pour le climat qui ont eu lieu ces derniers mois. Fin 2018 trois manifestations avaient à chaque fois rassemblé plus de 10 000 personnes à Lyon. La Coalition Climat Rhône (qui rassemble plusieurs associations sur les questions climatiques et de justice sociale ), qui était à l’origine de ces mobilisations, sera présente demain. Ses membres voient d’un bon œil cette démarche du Grand Lyon, mais restent dubitatifs quant aux décisions qui seront prises et au rôle qu’ils vont se voir confier. “Notre demande initiale c’est d’être à la table des négociations, de pouvoir pesé sur les décisions, de la même manière que les collectivités et les acteurs économiques. Et ça on n’est pas sûr que ce soit respecter de la part de la métropole”, explique Fabien Bagnon, un membre de Coalition Climat Rhône. Ceux qui veulent y aller peuvent s’inscrire, mais la concertation sera surtout consacrée aux associations. “Un événement grand public sera organisé au début de l’été par la métropole”, annonce déjà le Grand Lyon. 

à lire également
Métro de Lyon – Mars 2019 © Antoine Merlet
La ligne E du métro sera lancée lors du prochain mandat. Elle reliera Bellecour à Tassin-la-Demi-Lune d’ici 2030. L’opération est estimée à 1,2 milliard d’euros. Une somme importante pour une ligne qui devrait être difficile à rentabiliser au vu des prévisions de voyageurs. À moins qu’une rallonge jusqu’à la Part-Dieu ne vienne ouvrir de meilleures perspectives.
1 commentaire
  1. Abolition_de_la_monnaie - 8 mars 2019

    Ne serait-ce pas une hypocrisie de la part des dirigeants actuels de la Métropole (mais Collomb, LR, RN, etc... ne feraient pas mieux)
    que de demander de réfléchir à "comment améliorer les choses", alors que les solutions, on les connait déjà ? (reste à en débattre réellement, savoir si elles tiennent la route, si oui, comment trouver les budgets, et agir rapidement),
    .
    tout en étant au pouvoir et depuis des années, ils bétonnent des terres agricoles (puisoz, ouest lyonnais, etc) et augmentent la présence d'immeubles dans la ville, devenant de plus en plus minérale, et posant de plus en plus de problème pour la gestion de la chaleur (qui est "résolue" par plus de clim électrique) ?

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut