Pollution Lyon lever jour © Tim
© Tim Douet

Canicule : Lyon pollué à l'ozone, la qualité de l'air va-t-elle encore se dégrader ?

En plein épisode de canicule, la qualité de l'air se dégrade à Lyon.

Un fort épisode de canicule sévit sur la France depuis la semaine dernière. Il continue. Il dure. Ce lundi, plus de 40 degrés sont attendus sur une bonne partie de l'ouest du pays.

A Lyon, la qualité de l'air se dégrade. "Lundi 18 juillet, la reprise des activités humaines, des températures encore en hausse et le vent qui faiblit seront propices à une hausse des niveaux d’ozone et une qualité de l’air mauvaise est attendue sur l’ensemble de la région. Le seuil d’information et de recommandation de 180 µg/m3 en ozone devrait ainsi être dépassé sur plusieurs zones où des vigilances jaunes ont été activées", explique le laboratoire Atmo-Auvergne-Rhône-Alpes, spécialiste de la qualité de l'air dans la région.

"Mardi, un fort vend du sud soufflera en rafales"

Une légère amélioration de la qualité de l'air est prévue mardi. Malgré 39 degrés attendus à Lyon. "Mardi 19 juillet, les températures resteront élevées mais l'arrivée d'un fort vent de sud qui soufflera en rafales devrait permettre une légère diminution des concentrations en ozone. La qualité de l’air restera mauvaise sur la quasi-totalité de territoire mais le seuil d’information et de recommandation de 180 µg/m3 ne devrait plus être franchi", précise le laboratoire Atmo-Auvergne-Rhône-Alpes.

Lire aussi : Qualité de l'air à Lyon : comment est évaluée la pollution ? Décryptage de Lyon Cap'

---

POUR ALLER PLUS LOIN

Marine Latham, la directrice générale d'Atmo-Auvergne-Rhône-Alpes, était l'invitée de la quotidienne de Lyon Capitale, 6 minutes chrono, mercredi 2 février. Elle explique le rôle essentiel joué par Atmo dans la surveillance de la qualité de l'air à Lyon et dans la région.

Laisser un commentaire

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut