Pompiers secour centre d'appel intervenstion © Tim Douet_0526
Pompiers secour centre d’appel intervenstion © Tim Douet_0526

Camion de pompier volé à Lyon : les syndicats dénoncent un manque de moyen

Le vol la nuit dernière d'un camion de pompier dans une caserne de la Duchère a fait régir les syndicats de soldats du feu et de policier qui dénoncent un manque de moyen matériel et humain.

Dans la nuit de jeudi à vendredi, un homme s'est introduit par effraction dans une caserne de pompier du quartier de la Duchère et y a volé un camion non opérationnel puis est parti en direction de Saint-Étienne sur l'A47. Durant sa fuite, l'homme à l'origine du vol a perdu le contrôle du véhicule à hauteur de l'aire du Gier à Saint-Chamond et est mort sur le coup après avoir fait plusieurs tonneaux. Un accident qui aurait pu être évité selon le syndicat Alternative Police CFDT. “C'est symptomatique de ce qu'il se passe dans le Rhône. Que ce soit chez les pompiers ou les policiers, on manque de moyens”, a déclaré Hervé D'Eyssautier délégué départemental du syndicat. “Faute de moyens humains, il n'a pu être intercepté avant parce que dans certains quartiers de Lyon, à cause des redéploiements d'effectifs pour la mise en place de la PSQ (police de sécurité du quotidien, NdlR), il n'y a que quatre policiers pour 70 000 habitants durant  la nuit”, poursuit ce dernier.

De son côté, Rémi Chabbouh, secrétaire général du syndicat SUD sapeurs-pompiers, estime que le vol aurait été “difficilement évitable” : “c'est dur de faire mieux en terme de sécurisation des cavernes. Là c'est la faute à pas de chance.” Cependant, selon lui, ce vol soulève d'autres problèmes. “Premièrement, la loi sur les caméras embarquées dans les véhicules et pour les pompiers a été votée, mais on attend toujours la promulgation du décret. Ces images auraient pu servir l'enquête. Secondement, il n'y a aucune plateforme commune entre les différents services : pompiers, police, SAMU. Ce qui rend très compliquée la communication”. Les syndicats devraient prochainement contacter la préfecture pour évoquer ces sujets.

à lire également
En cette fin 2018, les Docks de Lyon Confluence fêtent leurs dix ans. Quartier futuriste dans le design, il se heurte toujours à la réalité des usages. Les Docks sont mal desservis et certains patrons lancent des avertissements sur les conditions d'accès avec le déclassement.
4 commentaires
  1. Galapiat - 15 septembre 2018

    Comment expliquer qu'un véhicule non opérationnel était prêt à prendre la route, a été démarré, pu parcourir 60 km, heureusement sans faire de victimes autre que le responsable du vol.

  2. Abolition_de_la_monnaie - 15 septembre 2018

    Sacré Galapiat, toujours à oublier bon nombre de paramètres ! 😀
    Peut-être que le véhicule de pompier n'était plus opérationnel parce que les pompes à eau étaient nazes ? Car c'est bien beau de raisonner en automobiliste pollueur, mais un véhicule ne sert pas uniquement à se déplacer...

  3. Galapiat - 15 septembre 2018

    toi t'es constant dans tes réflexions obnubilé par les voitures, la monnaie qui ne convainc personne. hormis ceux de ta secte.

  4. Abolition_de_la_monnaie - 15 septembre 2018

    Vraiment un sacré Galapiat ! :o)
    Non seulement il n'admettra pas qu'il a été un peu vite en commentant cet article, que les voitures et la dépendance de notre société au pétrole sont des plaies pour l'humanité, mais en plus il fait de la diffamation en parlant de "secte"... Les sectes sont là pour l'argent et ont horreur de la démocratie directe réelle que nous prônons... Mais là encore, entre la réalité et votre pensée, il y a un gouffre.
    Je vous propose de prendre contact avec l'un des collectifs postmonétaires qui existe en France, histoire de vous sentir moins seul et de prendre le temps de réfléchir sur les sujets de fond. 🙂

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut