bugey

Bugey : cette vague géante qui s'arrêterait à la frontière de la centrale

En cas de rupture du barrage de Vouglans, une vague géante pourrait envahir la zone à la confluence entre l'Ain et le Rhône. À une exception prête selon EDF  : la centrale nucléaire du Bugey. Un scénario optimiste, voire irréaliste, selon une association locale.

Que se passerait-il si le barrage hydroélectrique de Vouglans (Jura) cédait ? Une hypothèse catastrophe qu'EDF a prévue comme la loi l'oblige. Dans ce scénario, les 600 millions de mètres cubes que contient le barrage se déverseraient et feraient céder les cinq barrages en aval qui réguler le cours de l'Ain. La vague géante créée viendrait inonder la zone située à la confluence du Rhône et de l'Ain, zone où est implantée la centrale nucléaire du Bugey, la deuxième plus vieille de France. Une possibilité dont parlera ce soir le  reportage “Barrage : le scénario catastrophe”, diffusé dans “Envoyé spécial” sur France 2.

Selon“Envoyé spécial”, ce scénario catastrophe analysé par EDF laisserait la centrale nucléaire hors de la zone dangereuse contrairement à toute la région qui l'entoure. Peu plausible, selon les membres de l'association Stop Bugey qui militent pour la fermeture de la centrale nucléaire. La centrale du Bugey pourrait-elle vraiment échapper à cette montée des eaux ? Réponse ce soir à partir de 21h.

à lire également
La centrale nucléaire du Bugey, à Saint-Vulbas (Ain) en 2011 © Jean-Pierre Clatot / AFP
Avec quatorze réacteurs installés en aval de Lyon, Rhône-Alpes-Auvergne est la région la plus nucléarisée de France. Les collectivités locales bénéficient ainsi de larges subventions liées à la présence des centrales nucléaires sur leur territoire, au point parfois d’en dépendre.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut