photo

Braquage à Lyon : une passante prise en otage

Une passante prise en otage sur le trottoir a servi ce matin aux braqueurs de la bijouterie Chambat à Lyon 6 pour se faire ouvrir la porte du commerce. Les quatre hommes armés ont emporté avec eux 200 000 euros de bijoux. Leur voiture a été retrouvée à la Feyssine.

C'est Le Progrès.fr qui a révélé l'affaire ce midi sur son site Internet. Information vérifiée, quatre hommes ont en effet attaqué une bijouterie, 67 avenue Foch à Lyon 6e ce mardi matin, non loin de la place Maréchal Lyautey.

La jeune femme aussitôt relâchée

Selon les témoignages que nous avons recueillis sur place, les quatre hommes sont arrivés à bord d'une petite voiture sportive vers 11h. Ils se sont garés devant le commerce.

Trois d'entre-eux ont pris en otage une jeune femme qui passait sur le trottoir, "elle faisait ses courses" témoigne Charlotte, une commerçante riveraine de la bijouterie et qui a tout vu. L'un d'entre eux a mis en joue la jeune femme devant la vitrine du magasin, forçant ainsi le bijoutier à ouvrir. Une fois la porte ouverte, les braqueurs l'ont ensuite relâchée. Ils sont entrés et ont frappé à coup de crosse le gérant, propriétaire de la boutique depuis seulement deux ans, avant de s'emparer entièrement des bijoux situés dans la vitrine du magasin (voir notre photo ci-dessus).

"Je suis allé porter secours au propriétaire lorsque les braqueurs sont partis, raconte Jérémy, cuisinier au café Le Morand, situé juste à côté. Il était tout blanc et saignait beaucoup à la tête. Il était très choqué." La vendeuse, présente également au moment du braquage a été également menacé par les malfrats, une arme de poing pointé sur sa tempe.

"Très agités", "il n'arrêtait pas de klaxonner"

Le braquage n'a duré que quelques instants, cinq minutes selon les témoins. Un complice qui les attendait dehors, sur le trottoir "n'arrêtait pas de klaxonner", comme pour presser ses collègues, rameutant tout le quartier. Très rapidement les trois complices sont sortis de la bijouterie et ont filé au volant de leur petite sportive, une Mégane Renault retrouvé à la Feyssine mardi après-midi selon LeProgrès.fr.

Selon un témoignage recueilli sur place, les braqueurs ont laissé une hache sur le comptoir en partant, sombre souvenir de leur passage. Tout le temps du braquage, les quatre hommes se sont montrés "très agités", termine un témoin. Pour Jérémy, en revanche, les braqueurs semblaient organisés. "L'homme qui était dehors faisait des signes rapides aux chauffeurs de bus, comme pour leur indiquer de circuler rapidement", nous explique-t-il, en moulinant les bras, mimant les gestes du malfaiteur.

200 000 euros de bijoux dérobés

Le butin estimé à 200 000 euros, selon une source proche de l'enquête, n'a pas été retrouvé. La police judiciaire saisie de l'affaire mène activement les recherches pour tenter de retrouver les braqueurs. Le gérant a quant à lui a été blessé à la tête et a été conduit à l'hôpital.

Article mis à jour à 16h45

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut