Beaujolais Pierre Dorées
©Tim Douet

Beaujolais : jusqu'à 50 % des vignobles détruits par la grêle

La grêle a fait des dégâts dans le Beaujolais. Sur certains secteurs, elle aurait détruit entre 20 et 50 % des vignobles.

Après le gel tardif en avril qui avait déjà touché les vignobles, les viticulteurs du Beaujolais vont devoir faire face à des pertes à cause des chutes de grêle. Dimanche 18 août, des épisodes d'une rare violence se sont enchainés de 17 à 21h dans le sud du Beaujolais, sur une largeur de quatre kilomètres de part et d'autre de la ligne de Dareizé à Villefranche-sur-Saône, soit un tiers de l'appellation Beaujolais. Sur le secteur des Pierres dorées, la grêle et les fortes précipitations ont entrainé d'importants dégâts. Selon l'Inter Beaujolais, le taux de perte est de 20 à 50 % à "des degrés variables, ce qui impactera inévitablement le potentiel de production des zones concernées". Dans un point sur la maturité du raisin, l'Inter précise : "Les dernières données
récoltées sur le terrain annoncent une récolte plutôt faible en quantité, voire très faible dans certaines zones suite aux derniers épisodes de grêle. En effet, le millésime 2019 est marqué par une très grande hétérogénéité d’avancement de la maturité entre le sud et le nord, les plaines, les côteaux, avec des zones touchées à différentes reprises par des épisodes de gel, de grêle, et quelques grillures liées aux fortes chaleurs de l’épisode caniculaire de juillet. Un dénominateur commun à toutes les parcelles prélevées : des petites baies de raisins, et donc un rapport entre le jus et la pellicule excellent".

à lire également
Suite à la multiplication des nuisances en Presqu'île de Lyon la nuit, mairie, métropole et préfecture viennent de proposer un éventail de mesures, dont la vidéo-verbalisation aux heures les plus critiques. 
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut