Auvergne-Rhône-Alpes : les chiffres clés de l'économie par les CCI

Les Chambres de commerce et d'industrie d'Auvergne et de Rhône-Alpes publient un fascicule regroupant les principaux chiffres de l'économie de la grande région.

CCI chiffres clés 2016 ()

Pour la première fois, les CCI de Rhône-Alpes et d'Auvergne compilent dans un seul document les chiffres clés de l'économie de la nouvelle grande région. Un fascicule disponible en version papier dans les chambres, et en version pdf sur leur site.

De manière générale, les CCI voient dans la région une des plus dynamiques en termes démographiques et économiques (richesse produite), en France comme en Europe.

PIB : 2e en France, 4e en Europe

"Auvergne-Rhône-Alpes est la deuxième région française et la quatrième de l'Union européenne en termes de PIB, avancent les CCI. Elle dispose à la fois d'un socle industriel solide et d'un secteur tertiaire étoffé, avec de puissantes activités touristiques." Sur le tourisme, on peut se tourner vers une récente publication des CCI, qui indiquait que le secteur avait créé 8000 emplois depuis 2010.

Le PIB de la grande région dépasse les 242 millions d'euros, et le PIB par habitant atteint 31179 €.

Une région industrielle

L'industrie est un moteur de l'emploi régional, et représente ainsi 15,5 % des emplois, soit 3 points de plus que la moyenne nationale. Le BTP est aussi légèrement au-dessus de la moyenne nationale, quand le secteur tertiaire, en conséquence, est en-deçà : 75,4 % pour le tertiaire, marchand et non marchand confondus, contre 78,6 % en moyenne nationale.

"L'industrie régionale présente de nombreux points forts dans les activités de pointe : machine, numérique, composants électronique, énergie, pharmacie et technologies médicales, décolletage, caoutchouc/pneumatiques, plasturgie, éco-technologies..." Les CCI rappellent que le groupe Michelin, basé à Clermont-Ferrand, est le premier employeur régional.

Une terre d'innovation

La nouvelle grande région se classe 4e dans l'Union européenne pour le nombre de demandes de brevets européens. C'est simple : près d'un brevet sur cinq déposé par un Français l'est par un habitant de la région.

La dépense en recherche et développement s'élevait à 6,5 milliards d'euros en 2013, soit 14 % du total national.

Université Lyon 1 (c) DR

Par ailleurs, la région compte 6 très grandes infrastructures de recherche, s'implique dans 15 pôles de compétitivité. Côté enseignement, elle compte 10 universités et 43 grandes écoles.

Des arbres et du bio

Ce n'est pas forcément l'atout numéro 1 de la région. L'agriculture pèse en effet moins que dans d'autres territoires, avec environ 12,5 % des exploitations totales. De même, la part de surface agricole utilisée par rapport à la surface totale est bien inférieure à la moyenne nationale (43,6 % contre 52,4 %). En revanche, sa surface boisée est plus importante de plus de 6 points par rapport à la moyenne française.

Les CCI relèvent qu'Auvergne-Rhône-Alpes compte 76 AOC et AOP, et 66 Labels rouges. De plus, elle "occupe le 2e rang des régions françaises pour le nombre de fermes bio".

à lire également
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut