Pass'Région sans blanc
Région Auvergne-Rhône-Alpes

Auvergne-Rhône-Alpes : le Pass'Région valorise le sport et le mérite

Harmonisant les dispositifs entre les cartes des lycéens et apprentis des anciennes régions, le nouveau Pass'Région propose quelques nouveautés comme une prime à l'engagement associatif. Et évite soigneusement le mot "contraception" dans son volet santé.

Les lycéens de Rhône-Alpes l'appelaient M'RA, ceux d'Auvergne Jeunes Nouveau Monde. Désormais, ils l'appelleront tous Pass'Région. Cette carte destinée à quelque 370000 lycéens et apprentis en CFA, mais aussi à ceux inscrits en mission locale, en BTS ou dans un établissement de formation sanitaire et sociale, remplace à partir de ce mois de juin les deux anciens dispositifs. En reconduisant globalement les anciens avantages et en y ajoutant de nouveaux.

Livres, sport, cinéma...

Ainsi, avantage n°1, les lycéens pourront toujours acheter leurs manuels scolaires avec cette carte dans les librairies, avec un crédit de 50 à 100 euros selon les filières. La prime est doublée pour les jeunes en situation de handicap. En revanche, le système d'achats de manuels groupés par les établissements auvergnats est prolongé d'un an : les élèves des quatre départements d'Auvergne se verront encore remettre leurs ouvrages par leur établissement. Toutefois, ils pourront bénéficier, comme les Rhônalpins des 8 euros de "livres-loisir" à dépenser librement pour des romans, BD, partitions musicales...

Les élèves des filières professionnelles (CAP, bac pro) peuvent aussi bénéficier d'une aide à l'achat de leur premier équipement, de 50 à 400 euros selon les diplômes préparés.

Comme avec M'RA, 30 euros sont alloués pour l'achat d'une licence sportive, bonus doublé pour les handicapés pratiquant leur sport en compétition ou pour ceux pratiquant un sport sur prescription médicale. Côté culture, les jeunes bénéficient de 30 euros à dépenser en place de spectacle dans les théâtres et salles partenaires. Ainsi que de 5 places de cinéma à 1 euro. Avec le Pass'Région, les lycéens ont aussi accès aux musées et visites guidées gratuitement, ainsi qu'à une plateforme de streaming. Plus des offres spéciales pour aller voir jouer l'OL, l'Asvel, l'ASSE, le LOU...

Les méritants verront leur permis de conduire financé

La Région fait "le choix du mérite" en encourageant l'engagement des jeunes dans une association agréée par elle. "Cette mission devra se dérouler auprès d’une association identifiée oeuvrant dans le champ intergénérationnel et de la dépendance, de l’accompagnement des personnes handicapées ou malades ou de lutte contre la pauvreté. Ainsi, les jeunes pourront-ils par exemple bénéficier d’une aide de 200 euros pour la validation du BAFA/BAFD." Ou même 1000 euros pour financer le permis de conduire, à partir de 2018.

Le mot "contraception" disparaît

Côté santé, la Région met l'accent sur l'activité physique et le handicap (voir plus haut), et financera via la nouvelle carte 2500 formations aux premiers secours. Elle promet aussi un accès à des consultations en addictologie, sans en dire davantage pour l'instant.

Là où la carte M'RA complétait son dispositif avec un Pass contraception-prévention (qui permettait, outre l'accès à des consultations et prises de sang, la délivrance de dispositifs contraceptifs), la nouvelle carte parle de "coupons dépistage-prévention". Et évoque "un ensemble d'actions d'information, de prévention, et de consultations adaptées aux mineurs et jeunes adultes dans le cadre de leur vie affective et sexuelle". Même si l'objectif, comme auparavant, est de "prévenir les grossesses précoces et non désirées et les infections sexuellement transmissibles", le mot contraception a bien disparu du descriptif...

Carte à tout faire

Le Pass'Région débarque en même temps qu'une application mobile et des services web liés, notamment autour de l'orientation et de l'insertion professionnelle. QR code pour remplacer la carte physique, bientôt paiement via son mobile, les innovations techniques sont là. Cette nouvelle carte a aussi pour vocation, à terme, de remplacer les cartes de cantine et de servir au contrôle de l'accès aux établissements.

L’opposition reste vigilante

Après l’annonce par la région du nouveau Pass’Région, l’opposition "socialistes, démocrates, écologistes et apparentés" a indiqué que cette "carte respecte dans les grandes lignes ce que l'ancien exécutif de Jean-Jack Queyranne faisait". Ils ont cependant fait part de leur regret de voir "baisser l'aide au premier équipement pour les apprenties". "Plus grave" selon eux, "Laurent Wauquiez a conditionné à un certain nombre d'aides à un certain nombre d'investissements dans des structures associatives." "Pour la région, il y a des investissements qui valent plus que d'autres visiblement puisque selon la délibération adoptée, les jeunes qui s'investissent dans des associations contre le décrochage scolaire ou dans les associations sportives ne pourront pas bénéficier de l'aide sur le permis de conduire. Cette carte est donc adossée à un certain nombre de critères idéologiques", ont-ils regretté.

Le groupe socialistes et apparantés a aussi pointé du doigt la question de la gestion des données à l’heure de la numérisation du Pass’Région via une application mobile. "La question de la personnalisation des données est une vraie interrogation, car les jeunes recevront des alertes en fonction de leurs appétences. On ne sait pas où et comment seront stockées les données individuelles des jeunes et comment le système va fonctionner", ont-ils confié avant de conclure qu’"il serait souhaitable d'avoir un avis de la CNIL sur ce point".

Le site du Pass'Région.

à lire également
capture d'écran du site parcoursup.fr
À trois jours du baccalauréat, le gouvernement a décidé que la plateforme Parcoursup serait mise en stand by toute la semaine prochaine. De leur côté, les syndicats étudiants ne pensent pas que cela fera redescendre la pression chez les lycéens.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut