Attentats de Paris : “beaucoup, beaucoup” de donneurs de sang à Lyon

À Lyon comme partout en France, la mobilisation des citoyens pour donner leur sang s’organise depuis samedi. Face à cet élan de solidarité, les centres de don doivent s’organiser et appellent à continuer de donner pour “répondre à l’ensemble des besoins à venir”.

L'Etablissement français du sang (ESF) a salué aujourd'hui "l'engagement, la solidarité et la mobilisation des donneurs qui se sont présentés sur les lieux de collecte le lendemain des attentats parisiens". Contacté par Lyon Capitale, l'ESF Rhône-Alpes a indiqué qu’“il y a eu beaucoup beaucoup de monde depuis samedi. Aujourd’hui encore, il y a une longue file d’attente. Toutes les équipes sont sur le pont afin de donner les meilleures conditions d’accueil aux donneurs."

Face à cet élan de solidarité, l'ESF admet qu'il "est compliqué de mettre place le dispositif, car aucune organisation spéciale n'avait été prévue". Mais, malgré les files d'attente, tout se passe bien : "Les gens attendent de bon cœur", ont-ils ajouté.

Selon le président de l'EFS, François Toujas, 9 000 donneurs se sont présentés ce samedi 14 novembre partout en France. L'ESF annonce par ailleurs que, si les besoins ont été satisfaits, "il est à présent important d’anticiper afin que les niveaux de stocks permettent de répondre à l’ensemble des besoins à venir". Il invite donc les Français à se rendre dans les prochains jours et les prochaines semaines partout en France dans les centres de don, afin de satisfaire les 10 000 dons nécessaires chaque jour.

Pour connaître la collecte de sang la plus proche de chez vous et tout savoir sur le don de sang : dondusang.net

À Lyon, vous pouvez vous rendre :

au MDD Lyon Confluence – 3 cours Charlemagne, Lyon 2e

Lundis et mardis – de 8h à 15h30

Mercredis, jeudis et vendredis – de 8h à 19h

Samedis – de 9h à 13h30

à lire également
Le Conseil des mosquées du Rhône (CMR) organisera une manifestation devant le veilleur de pierre de la place Bellecour, à Lyon, lundi, pour rendre hommage aux 49 personnes tuées dans la mosquée al-Nour, à Christchurch, en Nouvelle-Zélande, par un Australien de 28 ans se présentant comme militant d'extrême-droite. 
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut