La rentrée s’effectue masquée à Lyon © Antoine Merlet

Assouplissement du port du masque à Lyon : la décision de justice examinée par le Conseil d’État

Le tribunal administratif de Lyon avait retoqué, ce vendredi, l’arrêté de la préfecture rendant le port du masque obligatoire à Lyon et Villeurbanne. L’État veut faire annuler la décision du tribunal.

L’État veut faire annuler la décision du tribunal administratif exigeant que le préfet du Rhône revoit l’arrêté imposant le port obligatoire du masque sur la voie publique. La demande sera examinée par le Conseil d’État dimanche 6 septembre, en fin de matinée.

Le tribunal administratif avait considéré le 4 septembre que, si l’obligation de port du masque était bien fondée, l’arrêté de la préfecture aurait dû limiter l’obligation à des secteurs et horaires à risque. L’arrêté impose depuis le 1er septembre le port du masque systématique sur la voie publique à Lyon et Villeurbanne pour les personnes âgées de plus de 11 ans.

L'arrêté est toujours en vigueur, la préfecture a jusqu’au mardi 8 septembre pour revoir sa copie. À moins que le Conseil d’État ne le valide ce dimanche 6 septembre.

5 commentaires
  1. Signaler un commentaire inapproprié
    benplay69009 - 5 septembre 2020

    Ont va savoir si la dictature est pleinement installée dans ce pays dimanche ou si elle recule pour mieux sauté plus tard

    1. Signaler un commentaire inapproprié
      Pije - 6 septembre 2020

      Espérons juste que la protection des personnes les plus fragiles l'emportera sur le confort de quelques uns.
      Allez faire un tour chez nos voisins espagnols qui acceptent les mesures sans râler sans cesse et s'autodisciplinent sans que les autorités s'en mêlent. Eux savent ce que c'est une dictature. Croyez moi ils savent qu'aujourd'hui ils en sont loin.

      Prenez le temps de vous relire ou d'utiliser un correcteur orthographique et grammatical. Ca rendra vos propos plus crédibles.

  2. Signaler un commentaire inapproprié
    Jy2m - 6 septembre 2020

    « C'est le ministre de la Santé, Olivier VÉRAN, qui a fait appel ». Alors que ça ne changerait pratiquement rien concernant la propagation du virus surtout dans toutes les rues peu fréquentées où le virus, on en est certain, n’est pas là, alors que la situation actuelle est totalement stupide avec, quand vous êtes par exemple non masqué en terrasse d’un restaurant, des piétons qui passent masqués à quelques mètres de vous, des cyclistes qui, même quand ils vont à 2 à l’heure, ne sont pas masqués alors que si le virus est présent dans la rue pour les piétons il l’est aussi pour les cyclistes et les joggeurs, eux aussi non masqués, qui non seulement exhalent autour d’eux tout l’air de leurs poumons mais aussi diffusent toute la sueur de leur corps, puisque tout ceci est stupide il faut se contenter de recommander le port du masque dehors, ceux qui le porteront étant ainsi protégés et revenir pour les grandes villes à la situation qui a précédé le délire de la généralisation de l’obligation partout, en se contentant de l’imposer dans les quartiers touristiques très fréquentés. Mais Olivier VÉRAN, Jean CASTEX et Emmanuel MACRON veulent nous « ennuyer » un maximum et pour rien en nous obligeant à porter un masque toute la journée, y compris à l’extérieur, c’est-à-dire dès que nous sortons de chez nous le matin, dans la rue puis dans les transports en commun, puis dans la rue, puis pendant toute notre journée de travail, puis en fin d’après-midi à nouveau dans la rue et dans les transports en commun, puis dans la rue pour aller faire des courses au supermarché puis dans le supermarché puis dans la rue et dans divers magasins. Alors n’oublions pas qu’il n’y a que dans les dictatures où l’on se permet d’« ennuyer » les gens pour rien.

    1. Modéré
      claudeperrin - 6 septembre 2020

      La liberté est la règle. L'interdiction doit être l'exception. Une pandémie se définit par le nombre d'hospitalisations et de décès pas par le nombre de cas.Tous les chiffres sont truqués depuis le début. Veran vient de déclarer qu'il y a toujours eu des masques. Pourquoi les avoir interdit en pleine pandémie. Les pharmaciens étaient menaces de prison. Le seul médicament qui fonctionnait en Chine a été classé vénéneux ..On a dépensé beaucoup d'argent pour payer une étude rétractée ensuite qui démolissait ce médicament. L'étude bidon avait été validée comme parfaite par ceux là même qui aujourd'hui nous imposent des mesures délirantes. Et vous parlez d'inconfort ? C'est tout ça qui est inconfortable.

  3. Signaler un commentaire inapproprié
    benplay69009 - 6 septembre 2020

    Jy2m C'est pour notre bien vous comprenez ?

    Pije alors:
    Mon orthographe est pas top mais ma pensée est authentique et pas guidé par la peur et la soumission.
    Perso je peux me regarder dans une glace sans rougir parceque je sais que l'histoire me donnera raison de me rebeller!

    Perso c'est pas moi qui développerai des maladies à cause du port répétitif du masque!

    Ecoute les medecins honnêtes qui commence à dénoncer ce qu'ils voient sur leurs patients!

    Je te donne un exemple parmi tant d'autre aujourd'hui ont commence a avoir des cas de tuberculose chez des gens de moins de 30 et qu'ont t-ils tous en commun? Ba ils ont fais du sport de façon répétitive avec le masque donc les soumis comme toi qui veulent rendre le port obligatoire au sportif (preuve que tu n'es pas un sportif) sont des assassins

Laisser un commentaire

Faire défiler vers le haut