Capture d’écran @jonathan.lamy

Ain : un sapeur-pompier de 25 ans bientôt sur le "toit du monde", à près de 9000 mètres

À peine âgé de 25 ans et voilà que Jonathan Lamy a déjà gravi trois sommets de plus de 8000 mètres. Le sapeur-pompier volontaire aindinois va escalader, pour la deuxième fois, les roches du mont Everest. 

Il n’en est plus à son coup d’essai. Jonathan Lamy va, une fois de plus, arpenter le plus haut sommet du monde en 2022. Au printemps dernier, le pompier aindinois foulait déjà le mont Everest, qui culmine à plus de 8800 mètres d’altitude sur les montagnes enneigées de l’Himalaya. " J'ai vécu la plus belle année de ma vie mais j'ai besoin de la vivre une deuxième fois, un peu plus pour moi… ", a expliqué l’intéressé sur son compte Facebook. 

Avant cette nouvelle ascension, le jeune homme âgé de 25 ans a pu se frotter à d’autres sommets redoutables. Après sa première épopée autour de l’Everest, il a franchi le Lhoste, quatrième plus haut sommet du monde pour ensuite fouler la pointe du Manaslu, elle aussi à plus de 8000 mètres d’altitude. Mais l’aventurier ne compte s’arrêter en si bon chemin. " Depuis que je suis rentré je le dis, ‘je n'arrive pas à croire que j'ai réalisé mon rêve’. Et puis je préfère gravir deux fois le même sommet que de me forcer à gravir un sommet qui ne m'attire pas ".

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut