Un point de deal, dans le quartier Mermoz, au coeur du 8e arrondissement de Lyon

La Ville de Lyon mise sur la justice de proximité pour lutter contre la délinquance : de quoi s'agit-il ?

La Ville de Lyon a signé ce jeudi 25 novembre un protocole pour une nouvelle justice de proximité, basée sur la contribution citoyenne. L'objectif : prévenir et lutter contre la petite délinquance quotidienne.

En décembre 2020 et février 2021, Vaulx-en-Velin puis Villeurbanne avaient respectivement entrepris une nouvelle politique pénale de proximité. C'est au tour de la Ville de Lyon et du maire Grégory Doucet d'expérimenter un nouveau dispositif de lutte contre la petite délinquance sur toute la zone du 8e arrondissement de Lyon.

Lire aussi : Qu'est-ce que c'est ? Villeurbanne va expérimenter la politique pénale de proximité

"Destinée à aller plus loin que le simple rappel à l’ordre, cette démarche innovante s’inscrit dans le cadre d’une justice qui se veut géographiquement plus proche des habitants avec une réponse plus rapide après la reconnaissance de l’infraction. La réponse se veut ainsi quasiment immédiate avec une convocation remise par les services de police le jour même, et une audience en Maison de justice prévue sous 15 jours", détaille la municipalité dans un communiqué.

Une contribution citoyenne en cas d'alternative aux poursuites

Dans son dispositif, Lyon va encore plus loin que Villeurbanne et Vaulx-en-Velin en matière de politique de proximité. Le protocole signé par Grégory Doucet et par le procureur de la République intègre alors le principe de contribution citoyenne.

"En cas d’alternative aux poursuites, cette contribution pouvant aller de 100€ à 3000€, [...] selon la gravité des faits et des ressources de l’auteur de l’infraction, devra être versée à une association d’aide aux victimes agréée par le ministère de la Justice", explique le communiqué. L’objectif : rappeler à l’auteur des faits la conséquence de ses actes tout en renforçant l’action des associations d’aide aux victimes.

Lire aussi : Délinquance : Vaulx-en-Velin mise sur la justice de proximité

« Ce protocole, qui associe de nombreux partenaires, montre notre volonté de lutter contre les incivilités du quotidien avec trois axes forts : apporter une réponse rapide qui se veut proche des administrés, faire de la prévention et prendre davantage en compte les victimes. Une justice plus proche du citoyen est une justice plus ancrée dans la réalité du quotidien », déclarait Grégory Doucet, maire de Lyon.

à lire également

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut