Ain : auteur d’un meurtre, le coupable ne reçoit pas de peine

En août 2016, un homme de 71 mourrait à la suite de plusieurs coups de couteau assénés par un autostoppeur de 21 ans. L’autostoppeur, schizophrène sévère n’ira pas en prison.

Ce vendredi se tenait une audience un peu particulière. Dans la cour d’appel de Lyon, il a été dit publiquement que Maxime Sembinelli, 21 ans, était responsable du meurtre de Jean-Claude Cazenave, 71 ans. Mais Le Progrès rapporte qu’aucune peine pénale n’a été prononcée. La raison, la schizophrénie sévère et dangereuse du jeune homme, reconnu comme irresponsable de ses actes. Le jeune homme, paranoïaque, sera hospitalisé sous contrainte, avec interdiction de rencontrer la famille de la victime.

Cette audience particulière résulte d’une réforme judiciaire, visant à reconnaître publiquement les décisions d’irresponsabilité du coupable. Rappelons qu’en août dernier, la victime prenait en stop Maxime Sembinelli qui, en raison de sa maladie, amplifiée par sa consommation de cannabis, se sentait persécuté. En plein délire paranoïaque, il attaquait au couteau et à plusieurs reprises Jean-Claude Cazenave, qui a succombé à ses blessures près de Crottet, dans l'Ain.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut