Denis Robert
©Tim Douet

Affaire Gregory, la France matraquée par des campagnes de manipulation

Invité à retracer son parcours lors d'une conférence à l'ISCPA de Lyon, Denis Robert raconte comment "il a appris et désappris le journalisme dans la Vologne", au déclenchement de l'affaire du petit Grégory.

Le 16 octobre 1984, Denis Robert rentre d'un reportage lorsqu'on l'informe de la découverte du cadavre d'un enfant dans la rivière de la Vologne, les poignets ligotés et les yeux couverts par un bonnet de laine. Quelques heures plus tôt, un corbeau revendiquait le crime avant même qu'il ne soit commis. Jeune journaliste, Denis Robert se trouve confronté au fait-divers qui deviendra l'affaire du petit Grégory. Un crime autour duquel les manipulations ont été légion et qui a participé à transformé le regard du journaliste sur sa profession.

 

Voir la 1re partie : Affaire Clearstream, une "vérité indicible dans nos sociétés"

Voir la 3e partie : Denis Robert : "Un journaliste doit heurter les pouvoirs"

Voir les questions-réponses avec les étudiants en journalisme de Lyon

à lire également
Police lyon
Grièvement blessée, la victime a été transportée d'urgence à l'hôpital. Une personne a été placée en garde à vue. Le drame est survenu dans le quartier du Mas sud. Mercredi soir vers 22h, un homme a reçu plusieurs coups de couteau au thorax dans l'appartement d'un immeuble du chemin du Bac, relate le Progrès. D'après […]
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut