Aéroports de Lyon : Le rachat finalisé par le consortium mené par Vinci

Le consortium mené par Vinci a annoncé ce jeudi avoir finalisé le rachat des parts de l'État dans les Aéroports de Lyon. Un rachat qui demeure suspendu à une décision administrative.

Le consortium composé de Vinci Airports, la Caisse des Dépôts et le Crédit Agricole a annoncé, ce jeudi 10 novembre dans un communiqué, avoir finalisé le rachat de 60 % des parts d'Aéroport de Lyon, autrefois détenues par l'État.

Un rachat qui octroie la concession à ces nouveaux actionnaires jusqu'en 2047. "L’ambition des nouveaux actionnaires est de faire des deux plateformes aéroportuaires (Lyon Saint-Exupery et Lyon-Bron) le reflet du dynamisme de la région Auvergne-Rhône Alpes et de la métropole de Lyon", expliquent-ils dans le communiqué. À l'horizon 2032, le consortium vise les 15 millions de passagers contre près de 8,7 millions actuellement.

Le 3 novembre dernier, l'Autorité de la concurrence avait autorisé la prise de contrôle de l'aéroport de Lyon par le consortium. Pour autant, la cession n'est pas encore définitive puisque l’Association contre l’extension et les nuisances de l’aéroport Lyon-Saint-Exupéry (Acenas) a déposé un recours auprès du tribunal administratif de Paris pour contester le cahier des charges. Un recours dont le jugement est attendu prochainement.

à lire également
Serpent de mer qui traîne depuis 30 ans, le projet d'Anneau des Sciences, qui doit permettre un contournement Ouest de Lyon, a reçu une subvention de 5,9 millions d'euros dans le budget 2019 de la métropole de Lyon. Un choix de l’exécutif critiqué par les élus et associations écologistes.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut