top 5 des destinations au départ de Lyon

Aéroport Saint-Exupéry : le low cost lui donne des ailes

L’aéroport de Lyon a accueilli près de 8 millions de passagers en 2010. Un record de fréquentation principalement dû aux vols low cost et aux destinations internationales.

Loin du crash, l’aéroport Lyon Saint-Exupéry a la tête dans les nuages. Avec près de 8 millions de passagers transportés cette année, il atteint même des sommets. Un record historique et une augmentation de 3,4 % entre 2009 et 2010, alors que le trafic national, lui, n’a pas fait mieux qu’un timide accroissement de 0,6 %. Et pourtant, entre le nuage de cendres du volcan islandais, les intempéries et les grèves, cette réussite n’était pas assurée. A eux seuls, les épisodes neigeux ont entraîné l’annulation de 600 vols sur Saint-Exupéry, soit une perte estimée de 30 000 passagers. Mais parallèlement avec 80 vols déroutés 9 000 passagers non prévus ont été accueillis sur le tarmac lyonnais.

Les low cost moteurs de l’aéroport

Le développement du Low Cost n’est pas inconnu à cette réussite. Le voyage à moindre coût représente aujourd’hui 19 % du trafic total à l’aéroport Saint-Exupéry. Avec 1 469 000 voyageurs, le nombre d’usagers de ces lignes croît donc de 10,2 % à Lyon, en 2010. Et en matière de transport à petit prix, easyJet se pose en pointe et développe son offre lyonnaise. L’arrivée d’un quatrième avion sur la base de la compagnie britannique a généré l’ouverture de huit nouvelles destinations au départ de Lyon : Brest, Nice, Agadir, Milan Malpensa, Prague, Berlin Schönefeld, Bristol et Liverpool. D’importants travaux ont d’ailleurs été effectués pour la construction d’un terminal T3 dédié, pour un coup de 24,5 millions d’euros. A contrario de cette réussite de la compagnie à la dérive orange, Air-France KLM recule d’après les Echos du 12 janvier. L’entreprise historiquement présente sur le tarmac lyonnais et dont les vols représentaient 48 % de l’activité globale de l’aéroport en 2008 a régressé à 40 % en 2010.

Près de 62 % pour l’international

Autre fait marquant, la part toujours plus importante de vols à l’international. Même si les quatre premières places des destinations fétiches au départ de Lyon sont occupées par des villes françaises, en 2010, les vols à destination de l’étranger représentent 61,9 % du trafic de l’aéroport, soit une augmentation de 6,2 %. Un attrait qui, en plus de l’offre low cost, peut également s’expliquer par l’augmentation d’offres vers l’international de compagnies comme transavia.com. A noter également, depuis juillet 2010, la création d’une ligne directe Lyon-Tripoli.

Mais face à ces chiffres en pleine expansion, le nombre de mouvements d’appareils diminue (-3 %). Ce paradoxe s’explique par une capacité passager par avion plus importante et un meilleur taux de remplissage.

à lire également
Panneaux contre A45
Après l'abandon officiel du projet d'autoroute A45 par le gouvernement, la coordination des opposants au projet ont publié un tableau listant les avantages et les inconvénients de différentes alternatives pour ouvrir le débat. 
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut