PHILIPPE DESMAZES / AFP

Accident d'un poids lourd de matières dangereuses sur l'A7 : quelle est la dangerosité du disulfure de carbone ?

Dans la nuit de mercredi à jeudi, un accident impliquant un poids-lourd qui transportait des matières dangereuses s'est produit sur l'A7, près de Lyon. De nombreux automobilistes sont restés coincés à cause du déversement de liquide et du danger qu'il représente.

Un poids-lourd s'est couché sur l'A7 mercredi 18 mai, à hauteur de Chasse-sur-Rhône, près de Givors, au sud de Lyon, après un accident avec un véhicule léger. Le poids-lourd en question transportait 19 000 litres de matières très dangereuses et le choc a entrainé " une fuite (goutte à goutte) de produit toxique et inflammable", explique la préfecture du Rhône.

100 sapeurs-pompiers sur place

Un important dispositif a été déployé en raison des risques entrainés par le déversement de disulfure de carbone sur l'axe routier. Plus de 100 sapeurs-pompiers sont intervenus dont la cellule mobile d'intervention chimique de Lyon. Trois semi-remorques chargés de 60 tonnes de terre de protection ont été dépêchés sur place pour permettre "la mise en place d’un merlon de terre de protection autour du camion avant son relevage afin de se prémunir d’une éventuelle pollution par déversement", selon Vinci Autoroutes.

Un solvant très toxique

Le disulfure de carbone est un solvant très toxique, utilisé en chimie pour dissoudre de nombreux composants organiques comme les résines, les cires, ainsi que le soufre, le phosphore blanc, le sélénium et l'iode. Il est également utilisé dans la fabrication de nombreux composés organiques soufrés comme les produits phytosanitaires.

Selon une étude de l'Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail), "il est toxique par inhalation après une exposition unique et peut induire une irritation cutanée et oculaire". Toujours selon l'étude, "le disulfure de carbone est une substance considérée comme stable à l’hydrolyse. Sa volatilisation est importante et cette substance s’accumule majoritairement dans l’atmosphère où elle se dégrade à la lumière en sulfure de carbonyle et dioxyde de soufre". En d'autres termes le disulfure de carbone est une substance facilement biodégradable.

Lire aussi : Lyon. Accident sur l'A7, scénario catastrophique dans la vallée de la chimie

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut