Logo e l’EM Lyon © DR
Article payant

À l’EM Lyon, des étudiantes fichées sur leur physique

Lyon Capitale a pu consulter un fichier répertoriant les noms, prénoms, âges, adresses mail et comptes Facebook de plus de 250 étudiantes de l'EM Lyon, dont plus de 120 font l'objet d'une notation de 2 à 19 sur 20 et de commentaires sexistes voire violents. Une pratique dont l'existence reste néanmoins bien gardée, les élèves ayant peur de représailles.

À la fin du mois de juillet, une source qui souhaite rester anonyme a contacté la rédaction pour faire part de son écœurement après avoir découvert une liste d'étudiantes de l'EM Lyon notées sur leur physique. Un fichier Excel intitulé “Mur pipos 2K17” comportant le nom de plus de 460 étudiantes, qui serait, selon notre source, “issu d'un groupe privé Facebook accessible seulement sur invitation des membres”. Groupe visible par plus de 300 personnes. Selon nos informations, “pipos” est le surnom donné chaque année aux étudiants en 2A (master) qui font campagne pour faire partie des associations de l'école. On retrouve dans ce tableur les noms, prénoms, dates de naissance (colonne “pédophilie”), adresses mail (colonne “send nudes”, traduction : “envoi de photos dénudées”), profils Facebook (colonne “stalking”, “harcèlement” en français) de plus de 120 filles. Une partie d'entre elles ont été notées sur leur physique et font l'objet de commentaires sexistes, crus, voire violents, de la part des auteurs :

Il vous reste 79 % de l'article à lire.
Article réservé à nos abonnés.

Connectez vous si vous êtes abonnés
OU
Abonnez-vous

à lire également
Agnès Marion
"S’il vous plaît, présentez-moi la dame qui a décidé, étant parfaitement instruite, d’avoir sept, huit, neuf enfants". La petite phrase sortie d'un discours d'Emmanuel Macron prononcé le 26 septembre à New-York à propos de l'éducation des femmes et de la natalité en Afrique provoque des réactions du monde entier sur les réseaux sociaux. À Lyon, l'élue RN à la région Agnès Marion s'est fendue de son tweet. 
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut