Capture d’écran 2014-03-07 clean tag Vessiller municipales 2017

Publicité sur les trottoirs : l’expérimentation suspendue à Lyon

Questionné lors du conseil municipal qui avait lieu ce lundi, Georges Képénékian, le maire de Lyon, a annoncé que l'expérimentation de la publicité sur les trottoirs était suspendue.

Lors du conseil municipal qui a eu lieu ce lundi, Georges Képénékian a annoncé la suspension de l'expérimentation des pubs sur trottoir. Le maire de Lyon était questionné par Denis Broliquier, le maire du 2e arrondissement, qui a "regretté la décision unilatérale" prise par le gouvernement, dont Gérard Collomb, de lancer "sans concertation avec les territoires" l'expérimentation de la publicité sur les trottoirs. Un test dont il a demandé le retrait au motif qu'il va "à contre-courant de la volonté de la ville de réduire l'espace dévolu à la publicité depuis plus de 15 ans". Pour le conseiller municipal, "ces publicités sont en contradiction avec le règlement local de publicité".

Georges Képénékian a admis qu'il fallait intégrer cette expérimentation "dans la discussion sur l'ensemble du dossier sur la publicité". "C'est pour cela que nous la suspendons au gré des réflexions en cours", a-t-il conclu. Interrogé par Lyon Capitale, le président de la métropole de Lyon, David Kimelfeld, avait décidé de laisser chaque commune choisir : “Il est hors de question que la métropole impose une expérimentation aux communes". Les villes de Nantes et Bordeaux avaient immédiatement interdit ces publicités après leur autorisation par décret le 24 décembre dernier. Face aux réticences des deux municipalités de la côte ouest, le Gouvernement avait annoncé la suspension de l’expérimentation dans ces villes.

Retrouver notre dossier "Lyon sous la pub" dans le mensuel de février (n°774) de Lyon Capitale.

à lire également
des cuilleres dans une crèche
Cinq parents de Vénissieux ont engagé des poursuites devant la justice administrative face à la mairie. En cause : le changement du règlement de la crèche de leurs enfants qui imposent de servir tous les plats au menu, y compris la viande. Sans juger sur le fond, le tribunal leur a donné raison. 
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut