métro TCL
© Laurent Cousin

Lyon : les transports en commun à 3€ lors des pics de pollution

A Lyon, toujours pas de transports gratuits lors des pics de pollution. Selon le Sytral, la mesure serait trop chère et inéquitable pour les abonnés.

Paris, Grenoble, Bordeaux : toutes ces villes ont instauré la gratuité des transports en commun lors des pics de pollution. A Lyon, cette possibilité avait été vaguement évoquée avant d'être définitivement enterrée lors du dernier comité syndical du Sytral. La solution retenue a été celle du ticket à prix réduit. Lors des épisodes de pollution les Lyonnais pourront acheter un ticket spécial à 3€ pour la journée (contre les 5,60€ actuels). Dans son communiqué, le syndicat avance notamment des raisons financières. "A Lyon, le coût d'une journée de gratuité est estimé à 400.000€, alors que l'augmentation de la fréquentation constatée est comprise entre 3 et 4 %". Un manque à gagner que le Sytral refuse de subir. Il invoque également des arguments d'équité : "La gratuité des transports […] est jugée inéquitable vis-à-vis des 450.000 usagers abonnés du réseau TCL". Une décision qui tombe alors même que dès l'automne, le renforcement du dispositif anti-pollution à Lyon empêchera les véhicules les plus polluants de circuler dans la ville lors des pics de pollution. Une question d'argent donc, mais aussi parfois de politique. Alors qu'il s'y était opposé en décembre dernier, l'ex-maire de Lyon Gérard Collomb avait bel et bien approuvé la gratuité des transports en commun en mars 2014, à quelques jours des élections municipales. Enfin, chaque année le réseau reste également en libre accès à l'occasion la fête des Lumières.

1 commentaire
  1. zaafaube - 24 juillet 2017

    Encore une réflexion pleine de non-sens ! Et dire que ces gens sont payés pour sortir de telles inepties ... Il ne s'agit pas d'inciter les habitués aux transports en commun mais bien tous ces automobilistes accros à leurs 4 roues polluants qui participent grandement aux pics de pollution ! Quand on y regarde bien, il n'y a que très rarement des passagers dans ces carrosses où s'enferment au frais de leurs climatiseurs re-polluants ces conducteurs inconscients (ça les arrange bien) de leur impact ... Pendant que les piétons cherchent de l'air ...

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut