lyon turin

Lyon-Turin : Anticor saisit le parquet pour prise illégale d’intérêts

L’association Anticor vient de porter plainte pour prise illégale d’intérêts : elle demande l’ouverture d’une enquête pénale concernant Hubert du Mesnil, président de la société Tunnel Euralpin Lyon Turin SAS (TELT). Des soupçons d’irrégularité qui ne sont pas neufs.

Les députés français avaient validé l’accord avec l’Italie sur le projet Lyon-Turin ce jeudi 22 décembre. Le même jour, l’association Anticor saisissait le Parquet national financier, comme elle l’avait annoncé sur Lyon Capitale.

"Anticor s’interroge sur les conditions dans lesquelles certains marchés relatifs à ce projet ont été passés", est-il écrit sobrement sur le site de l’association. Dans le détail, elle pointe plus spécifiquement Hubert du Mesnil. Celui-ci aurait attribué, en tant que président de la société Tunnel Euralpin Lyon Turin SAS (TELT), plusieurs marchés à SPIE Batignolles et à Tractebel, filiale d’ENGIE. Ces deux sociétés sont membres de l’Institut de la Gestion Déléguée (IGD), dont Hubert du Mesnil est également président.

Des soupçons renouvelés

Néanmoins, le secrétaire d’État aux transports Alain Vidalies a balayé cette accusation en se référant aux conclusions rendues en 2015 de l’enquête menée par l’Office européen de lutte anti-fraude (OLAF) : "Cette enquête n’a mis en évidence aucune preuve de fraude ou d’irrégularité portant atteinte aux intérêts financiers de l’Union européenne", déclare-t-il à Mediapart. C’était cette fois à l’initiative des deux députées européennes EELV, Karima Delli et Michèle Rivasi qu’une plainte avait été déposée.

à lire également
David Kimelfeld
Reçus ce vendredi par David Kimelfeld, les organisateurs de la marche pour le climat à Lyon ont de bonnes nouvelles pour l'environnement. Le président de la Métropole s'associe au vœu de sortie des énergies fossiles des investissements de la collectivité et a demandé la participation de citoyens à l'écriture du Plan Climat Energie Territorial 2020-2030 afin "d'aller plus loin face à l'accélération du changement climatique".   
2 commentaires
  1. acac - 27 décembre 2016

    Normal qu'ils portent plainte, comme ils n'ont que des alternatives bidons, il faut bien qu'ils trouvent un moyen de salir les promoteurs du projet Lyon-Turin.

  2. FEFI - 29 décembre 2016

    Il suffit dater que si Lyon n'est plus polluée, le voir gaz carte ATMO pour constater que si Lyon n'est plus polluée, la vallée du Mont Blanc avec son tunnel le reste toujours... transport ferroviaire bien nécessaire!

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut