Le Roannais Rachid Kassim derrière la tentative d’attentat à Paris

Le membre de Daech originaire de Roanne Rachid Kassim serait une nouvelle fois derrière le commando de trois femmes arrêté près de Paris, qui projetait de faire un ou plusieurs attentats. Rachid Kassim était déjà l’inspirateur des terroristes de l’attentat de Saint-Etienne-du-Rouvray.

Comme pour l'attentat de Saint-Etienne-du-Rouvray, l'ombre du Roannais Rachid Kassim serait derrière le commando de femmes qui a été interpellé à Boussy-Saint-Antoine (Essonne). Trois femmes qui entendaient "clairement (...) commettre un attentat", a affirmé François Molins, le procureur de la République de Paris.

Selon les enquêteurs, le commando aurait été piloté depuis la Syrie. "Des éléments ont étayé qu'il avait été en contact via Telegram avec l'une des protagonistes", révèle une source proche de l'enquête citée par l'AFP.

Ce membre de Daech originaire de Roanne, dans la Loire, serait aussi l'inspirateur d'Adel Kermiche et Abdel-Malik Petit Jean, les deux terroristes de Saint-Etienne-du-Rouvray tués le 26 juillet dernier. Personnage important de la propagande de Daech dans la nébuleuse djihadiste francophone, il aurait eu des conversations avec les deux terroristes avant qu'ils ne commettent leur crime. Rachid Kassim utiliserait désormais le canal de Kermiche sur l'application cryptée Telegram pour diffuser des contenus de propagande à destination des aspirants djihadistes.

Pour rappel, trois femmes ont été arrêtées ce jeudi à Boussy-Saint-Antoine. Après un attentat manqué dans le Quartier latin, les trois femmes projetaient de façon "imminente" des actions contre des gares de l'Essonne et de Paris ou contre des policiers.

à lire également
Empreintes papillaires, profil ADN, vidéo-surveillance, bornage téléphonique... les fonctionnaires du renseignement et d'enquête placé sous le commandement de la SDAT et de la section anti-terrorisme du parquet de Paris, mettent tous les moyens techniques en oeuvre pour retrouver le principal suspect après l'explosion d'un colis piégé, ce vendredi, à Lyon. 
1 commentaire
  1. Robes Pierre - 13 septembre 2016

    meurtres sciemment prémédités préparés avec toute la haine que l'on sait envers des innocents, qu'en pense notre Badinter à l'initiative de cette loi qui permet au meurtrier de continuer à distiller son fiel.

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut