L'aéroport Lyon Saint-Exupéry extension T1

La privatisation d’Aéroports de Lyon “début 2016”, annonce Macron

Le ministre de l’Économie a indiqué ce lundi que les repreneurs des aéroports de Lyon et de Nice, pour lesquels l’État a décidé de vendre ses parts, seraient connus en début d’année prochaine.

Les privatisations des aéroports de Lyon et de Nice sont désormais en bonne voie. Alors que le calendrier prévoyait jusque-là une cession des parts de l'Etat avant mi-2016, le ministre de l'Economie, Emmanuel Macron, a annoncé lundi que les repreneurs seraient connus au début de l'année prochaine.

"Nous finaliserons un cahier des charges pour l’automne et nous lancerons la procédure pour un premier tour de table d’ici la fin de l’année. Début 2016, on devrait avoir la réponse", a expliqué Emmanuel Macron.

Le ministre a ajouté qu'il y a "beaucoup de manifestations d’intérêt sur les sociétés de gestion aéroportuaire parce que ce sont des actifs de qualité bien connus, bien régulés", précisant toutefois que les actionnaires minoritaires, que ce soit la CCI ou les collectivités locales, ne feraient pas partie de ces offres.

Cet été, l'Etat a officialisé la cession de toutes les parts qu'il détient dans les aéroports de Nice et de Lyon. Pour le moment, si Aéroport de Genève a fait part d'un possible intérêt pour ce rachat, ce n'est pas le cas d'Aéroports de Paris, comme l'a assuré son président lundi.

1 commentaire
  1. FEFI - mer 23 Sep 15 à 9 h 52

    Allez des chinois comme à Toulouse? A Lyon un japonais serait bien pour le beaujolais nouveau.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut