Photomontage Sarko bling
Photomontage

J’veux plus être pape, je veux être homme d’affaires !

Je le reconnais, hein : ma sortie de jeudi dernier dans Valeurs actuelles a fait flop, Buisson Ardent a merdouillé dans les grandes largeurs et je dois aujourd’hui me rendre à l’évidence : je ne pourrai jamais être pape.

Alors, si la question est de savoir pourquoi je ne pourrai jamais être pape, c’est à cause que je suis pas assez infailliblement infaillible dans ma vision du monde. C’est ce que j’ai fait dire à Cloclo, hier sur France Inter : “Ce n’est pas parce qu’il est ancien président de la République qu’il est voué à devenir trappiste.” Trappiste ! Moi qui ne bois pas une goutte d’alcool, l’image est pas terrible, faut reconnaître. Aussi, faut tout faire soi-même dans ce pays ! La vérité c’est que je m’ennuie comme un rat mort ; une fois que j’ai accompagné la petite à l’école, je tourne en rond dans mes locaux de la rue Miromesnil. Et vas-y que je tourne, que je tourne, que je tourne, si ça continue je vais me transformer en derviche tourneur, ce serait ma petite révolution arabe, non mais vous voyez le tableau ? Manquerait plus que MAM m’envoie la police, ou pire, des caméras. Déjà qu’elle se met à déblatérer sur moi dans son bouquin… L’ingrate.

In the pocket

Maintenant que je suis cramé, question recours pour les fidèles, faut vraiment que je m’occupe, et que je m’occupe surtout de moi. Je pourrais peut-être enfin m’adonner à ma vraie passion : le blé. C’est écrit dans la Bible : “Joseph amassa du blé, comme le sable de la mer, en quantité si considérable que l’on cessa de compter, parce qu’il n’y avait plus de nombre” (Genèse, 42:25). On pourrait vraiment s’en faire, du blé, avec mon petit Mincounet ! Il a tout plein de réseaux fertiles, Mincounet. Remarquez, si la question est de savoir si j’y comprends quelque chose, la réponse est non, évidemment j’y comprends nib. C’est pour ça que je veux pas répondre aux journalistes du Financial Times, les types ils me courent après depuis six mois. Qu’est-ce que je pourrais bien leur raconter sur l’irrigation ? Ça se raconte pas, ça, ça se vit ! De toute façon, moi, j’aurai jamais un rôle opérationnel, je serai un apporteur d’affaires, c’est tout, et c’est déjà beaucoup, avec les milliers de cartes de visite que j’ai récupérées ! J’en ai déjà plein les poches.

Riche comme job

Pour mon nouveau futur job, il y a vraiment un endroit où je me sens à l’aise, c’est chez mon ami l’émir du Qatar. J’y suis encore allé il y a trois mois, pour y conférer une conférence sur le sport. Alors, si la question est de savoir si le Tour de France il va passer par Doha, la réponse est que nous y travaillons. Moi, en tout cas, je n’oublie pas que c’est l’émir qui a payé la facture à Mouammar pour le coup qu’on avait monté ensemble pour la libération des yaourts bulgares, moi j’ai pas la mémoire qui flanche. Alors les 500 millions d’euros que le prince héritier m’a promis pour le fonds à moi que je pourrais diriger, ça fait réfléchir quand même, c’est aut’ chose que La Princesse de Clèves. Le hic c’est qu’il faut que je fasse une vraie croix de bois sur la politique. Je dis ça, mais la vérité vraie c’est que je m’en fous. Mais à un point ! Parce que mon vrai plan, du temps que je faisais de la politique, c’était pas de m’occuper des gens, c’était de m’occuper du moi d’après.

C’est quelqu’un qui m’a dit

Alors, si la question est de savoir si les conférences conférées par Tony, Mikhaïl ou Bill m’ont donné des idées, la réponse est oui, des tas d’idées. Vous croyez quand même pas que je vais rester comme le vieux Frisette, à faire ma révolution sur l’île de Ré, les charentaises merci, mais très peu pour moi, avec tout le blé que je pourrais amasser, juste en bavassant quelques minutes ou en mettant les gens en contact… Et puis, franchement, j’en ai marre de devoir dire sans arrêt des conneries dans la presse, juste pour exister : l’aide aux putschistes du Mali, l’interdiction de chanter de ma femme, la traçabilité de la viande enfantine… Faut que j’arrive à me mettre la formule de Mincounet dans le crâne une fois pour toutes : la présence par le silence, la présence par le silence, la présence par le silence. L’argent, c’est comme le bien. Chuuut… Le bruit ne fait pas de bien et le bien ne fait pas de bruit.

1 commentaire
  1. guignol69 - 12 mars 2013

    EXCELLENT

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut