Une école primaire
©Tim Douet

Depuis cinq semaines sans classe, l’académie ne fait rien

Depuis cinq semaines, les élèves de la classe de CM2 de l’école Jean-Moulin de Caluire-et-Cuire n’ont pas eu cours. Les autorités compétentes n’ont fourni aucune réponse.

Pour témoigner de leur "ras-le-bol" les parents d’élèves de l’école primaire de Caluire-et-Cuire manifesteront demain devant les portes de l’établissement. Cette semaine sera la cinquième semaine consécutive sans classe pour les élèves de CM2 de l’école Jean-Moulin.

"Seulement deux jours et demi ont été assurés par une remplaçante depuis que l’institutrice de la classe a été arrêtée pour une fracture du pied", indique une des parents d’élèves membre de l’association des parents indépendants. La remplaçante n’a pu en effet assurer que deux jours et demi de cours avant de partir remplacer d’autres instituteurs dans l’académie. Selon la membre de l’API, les autres instituteurs n’auraient pas eu le temps de corriger les devoirs des enfants, donnés par leur institutrice absente.

L’académie fait la sourde oreille

"De vacances à vacances, les élèves auront passé deux mois sans avoir classe !" s’indigne la mère d’élève, inquiète pour le niveau des élèves, qui doivent entrer au collège l’année prochaine.

Les parents d’élèves ont l’impression que l’académie fait la sourde oreille face à leurs réclamations : "L’académie nous a répondu de nous estimer heureux car nous avions eu une remplaçante pendant deux jours et que d’autres écoles n’avaient pas eu cette chance." Interrogé, le directeur de l’établissement confie que l’inspectrice lui a demandé d’invoquer son droit de réserve face à la presse.

à lire également
Dessin rubrique Education Lyon Capitale 794 © Isacile
Malgré la mise en place du système d’évaluation des compétences, les notes font toujours partie du paysage scolaire français. En période de conseils de classe, elles alimentent les conversations familiales et deviennent vite sujet de crispation, voire source de conflit. Comment réagir aux “mauvaises” notes et surtout comment aider son enfant ?
2 commentaires
  1. raviole - 26 mars 2015

    Vu le nombre de fautes dans l'article, l'auteur a dû manquer un peu plus de 5 semaines d'école, le pauvre. Vite, un remplaçant pour le journaliste 'confit' !

  2. SophieV - 27 mars 2015

    Les parents d'élèves ne semblent pas très efficaces ! dans un cas similaire il faut bouger très rapidement, la médiatisation est le seul moyen de faire bouger l'Académie, d'ou l'intérêt d'être épaulé par une fédération, Peep ou Fcpe.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure


derniers commentaires
Faire défiler vers le haut