bac

Bac : 80,2 % de réussite à la première session dans l'académie de Lyon

Le bac n'est pas terminé pour tout le monde. A partir d'aujourd'hui et jusqu'au 10 juillet, les oraux de rattrapage vont laisser une dernière chance aux élèves ayant eu entre 8 et 10 de moyenne à la première session. Ceux qui fêtent déjà l'obtention de leur diplôme sont quant à eux moins nombreux que l'an dernier. Ils sont 80,2 %.

Dans l'académie de Lyon, 80,2 % des candidats ont obtenus leur diplôme du premier coup. Ils étaient 80,5 % l'an dernier. C'est donc 25 699 jeunes qui sont officiellement en vacances depuis hier. Dans le Rhône, les résultats sont un peu moins bons. Le taux de réussite est pour l'instant de 79,3 %.

Les rattrapages concernent 4 163 candidats, soit 13 % d'entre eux (13,2 % en 2014).

Les résultats partiels par type de bac

Il faut préciser les données par type de bac. Pour le général, le taux de réussite en première session est de 83,1 % (81,4 % l'an dernier). Toutes les séries sont concernées par cette évolution, en particulier la série ES (+3,4 points). Petits détail qui en réjouira certaines, les filles réussissent mieux le bac général que les garçons. 84 % d'entre elles l'ont eu dès hier contre 81,9 % d'entre eux.

Niveau mention, il semble que ce type de sésame se normalise. 52,3 % des admis obtiennent une mention. Sur les 14 081 admis, 1826 ont décroché un "très bien".

Pour le bac technologique, le taux de réussite est pour l'heure de 78,9 % (81,7 % en 2014 au même stade). Les 80 % devraient être atteints à la divulgation des résultats finaux. Les scores varient largement selon les séries, par exemple, les STL obtiennent 86,8 % de réussites dès la première session, 82,4 % pour les ST2I et 75,7 % pour les STMG. Le taux de mention est similaire aux bacs généraux.

Pour ce qui est des bacs pros, sur les 8 552 candidats de l'académie, 6 466 ont été admis dès hier, soit un taux de 75,6 % (77,8 % en juin 2014). 55,8 % des admis décrochent une mention. Pour ce bac aussi, les filles obtiennent de meilleures performances : 78,7 % pour ces dames contre 73,4 pour ces messieurs.

à lire également
Les enfants de l'école Paul Painlevé pendant les activités
L’heure est à la stabilité après un mandat rendu chaotique par les changements de rythmes scolaires. Le travail à venir porte désormais sur le contenu des temps périscolaires. La campagne se menant sur les thématiques environnementales, une course à celui qui propose le plus de bio dans les cantines s’est ouverte.
Faire défiler vers le haut