Capture-d-e-cran-2014-02-03-a-12.14.50_medium

50 roms toujours hébergés par l'Eglise à Villeurbanne

Près de deux semaines après l'expulsion du squat de la rue Primat à Villeurbanne, une cinquantaine de Roms sont toujours hébergés par le père Etienne Guibert, selon le Mrap.

Accueillis à la salle paroissiale de la Nativité à Villeurbanne, ils n'ont pas trouvé de solution depuis l'expulsion. 13 familles ont déposé un "référé liberté-hébergement" au tribunal administratif de Lyon, affirme le MRAP, ce qui représente environ "une cinquantaine de personnes", "tous les enfants sont scolarisés", précise l'association.

"Selon le code de la famille, toute personne en situation de détresse a le droit à un hébergement d'urgence", fait valoir le MRAP Villeurbanne.

Une affaire qui rappelle le précédent d'avril 2013, lorsque le curé de Gerland avait logé des Roms après l'expulsion d'un squat. L'action des familles en justice avait abouti au relogement de 10 sur 12 d'entre-elles.

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut